Désinscription volontaire

Refus d'une visite médicale, d'une action de formation, d'une action d'insertion, d'un contrat de professionnalisation, d'un contrat aidé, etc

Désinscription volontaire

Messagede Karilys7 » 19 Nov 2012, 23:06

Bonjour,

Je suis inscrite depuis 10 mois à Pôle Emploi et je peux prétendre à une indemnisation pendant encore 14 mois.
Lors de mon dernier rendez-vous, un conseiller m'a inscrite à une prestation " objectif emploi " pendant 3 mois. Je viens d'avoir un premier entretien individuel à la suite duquel la personne m'a demandé de me rendre dans une auto école pour " discuter " avec le moniteur pour envisager par la suite de passer le code et reprendre des heures de conduite. Est-il en droit de me demander cela alors que je lui ai bien spécifié que je n'avais pas la motivation pour passer mon permis ? Je vous précise que je recherche du travail dans le secteur culturel, que je suis domiciliée dans une agglomération desservie par le train et les transports en commun. Jusqu'ici je suis arrivée à trouver du travail en me passant du permis. Durant cet entretien qui ressemblait plus à une consultation chez un psychanalyste qu'autre chose, cette personne s'est juste contenté de me que dire que je ratais des offres " intéressantes " en dehors de mon département à cause de cet handicap. Or, ma situation est toute autre : j'ai plus de la trentaine, suis installée avec mon mari et envisage aussi d'avoir un enfant. Si je ne trouve pas de travail dans ce secteur c'est qu'il est " vérolé " par les contrats type service civique et contrats aidés auxquels je ne suis toujours pas éligible d'après mon conseiller Pôle Emploi. Quant à ma mobilité, celle-ci n'est plus celle d'une jeune célibataire sans attaches. Cet " accompagnement " commence à m'épuiser. On m'oblige à répondre à des offres qui n'ont rien à voir avec mon profil (action sociale et j'en passe) ou bien à postuler en dehors de mon département, dans des coins reculés, etc... à une heure de route ou plus de chez moi. J'en suis à un stade où j'envisage de me désinscrire plutôt que de perdre mon temps et supporter maintenant des analyses psychologiques avec cette prestation inutile !!

Mes questions sont les suivantes :
- mes droits seront-ils perdus si je ne me réactualise pas à Pôle Emploi et cesse de ce fait de suivre cette prestation ?
Je n'ai pas envie de me faire radier par leurs soins sous prétexte que j'aurai refusé de prendre des cours de conduite.
- si je ne suis plus inscrite, aurais-je droit à des indemnités de la sécu dans le cas où je sois enceinte ?

Je vous remercie d'avoir pour votre réponse.

Cordialement
Karilys7
 
Messages: 5
Inscription: 19 Nov 2012, 21:42

Re: Désinscription volontaire

Messagede Rosecelavi » 20 Nov 2012, 11:23

Bonjour Karilys7,

Vous me paraissez être une personne adulte, responsable, autonome, qui savez où vous voulez aller, vous êtes capable de faire des choix.

Pour tout vous dire, je pense que si des personnes comme vous "lâchent", préfèrent se désinscrire plutôt que de supporter les abus de pouvoirs d'une personne qui est payée pour vous accompagner vers l'emploi, (mais pas pour vous psychanalyser, ou chercher vos points de fragilité pour appuyer ou ça fait mal au lieu de s'appuyer sur vos points forts pour vous permettre, au moins de vous redonner confiance en vous, professionnellement parlant et pas psychologiquement), alors, je crois qu'on va fermer le forum ! (je plaisante).

Je pense que vous avez plein d'atouts, dont en particulier LE DROIT et le POUVOIR de résister à cette pression sans nom qui vous pousse en dehors du cadre dans lequel cet accompagnement peut et doit se faire, au point de vous faire partir en courant quitte à renoncer à vos droits (indemnisation, mais aussi aux services que cette personne est sensée vous apporter dans le cadre de sa mission).

1) Vous avez signé un PPAE, celui-ci indique : le métier dans lequel vous êtes inscrite, votre mobilité géographique, le salaire attendu etc... Vous n'avez pas à justifier le pourquoi de cette mobilité là : célibataire ou pas. Personne ne peut vous contraindre à avoir une mobilité supérieure à celle qui est inscrite dans votre PPAE et, dans le pire des cas, "le temps de trajet en transport en commun, entre le domicile et le lieu de travail, peut aller vers une durée maximale d'une heure ou une distance à parcourir d'au plus 30 kilomètres ".

voir ici les règles du PPAE version Pôle Emploi :

http://www.pole-emploi.fr/candidat/le-p ... pz?id=4829

Pour ce qui concerne le permis de conduire, vous pouvez revenir à votre nouvel entretien en lui disant qu'après réflexion vous avez pensé qu'il valait mieux "discuter" avec elle avant d'aller rencontrer un moniteur auto-école, et là, vous avez deux solutions pour diriger la discussion :

1) Vous lui faites savoir que vous n'avez pas l'intention de passer votre permis de conduire là tout de suite, et qu'il n'est donc pas dans vos priorités d'aller discuter le bout de gras avec un moniteur auto-école, vous le ferez en temps utile, c'est votre choix, et vous pouvez lui dire poliment que sur ce sujet c'est : "circulez il n'y a rien à voir" !

2) Vous lui faites savoir que vous savez qu'il existe des aides à Pôle Emploi pour passer son permis de conduire et que vous attendez d'un accompagnement qu'il vous aide à lever les éventuels freins que vous avez, si c'est possible. Vous avez un frein financier, et à elle de se mettre au boulot pour s'informer sur les financements possibles dans ce cadre là.

Une autre solution est aussi de lui dire que le choix de passer le permis de conduire ou pas appartient à la sphère privée, et que vous lui demandez dorénavant de ne pas se situer sur ce terrain là qui vous appartient. De votre côté, si vous devez lui parler de vos projets, ne lui parlez pas de vos projets d'ordre privé (avoir un enfant etc..) Cela ne la regarde pas. Mais surtout, compte tenu de ses prédispositions, elle risque de profiter de ses informations pour "prendre à défaut" (enfant ou pas vous êtes tenu de rechercher un emploi etc..)

De manière générale, je pense que vous devez pouvoir retourner les situations.

Si malgré vos tentatives de réorienter ces entretiens sur le champ professionnel et de recadrer les exigences de votre conseillère pour qu'elles ne soient pas abusives, vous constatez que cela persiste. Vous pouvez revenir ici, et nous verrons ensemble s'il ne serait pas judicieux de faire un courrier pour contester cet accompagnement à l'emploi qui tourne à de la psychanalyse sauvage et qui empiète sur votre vie privée, sans tenir compte de vos droits (respect du PPAE entre autres).

Si vous pouvez tenir, c'est mieux car manifestement cette personne profite de sa position pour faire de l'abus de pouvoir, et vous ne devez pas être la seule victime de ses agissements. Je ne sais pas, d'ailleurs, si vous ne pourriez pas tenter de prendre contact avec d'autres personnes qui seraient suivies par cette personne ?

Si ça doit vous rendre malade, ne tenez pas compte de ce que je viens de vous écrire. D'ailleurs, c'est encore une autre possibilité : aller voir votre médecin traitant pour lui expliquer à quel point cette prestation vous déstabilise, vous pourriez ainsi présenter un arrêt de travail et envoyer un courrier à Pôle Emploi qui précise que votre arrêt maladie est du à cet accompagnement (voir arguments que vous pourriez développer plus haut).

Si vous choisissez la cessation d'inscription, sachez qu'elle sera enregistrée dans votre dossier. La prestation interrompue sera tracée dans votre dossier et cela peut ressurgir à n'importe quel moment. Pas sûr que l'on ne vous propose pas le même genre de prestation lors d'une réinscription future, autant donc affronter immédiatement ce problème dont vous n'êtes pas responsable et dont vous subissez les conséquences directes. Dans la mesure où cela ne vous semble pas insurmontable, bien entendu.

Cordialement,

Rosecelavi
Rosecelavi
 
Messages: 25353
Inscription: 29 Juin 2008, 08:45
Localisation: Lyon

Re: Désinscription volontaire

Messagede Karilys7 » 20 Nov 2012, 13:28

Merci beaucoup pour votre réponse.
Effectivement, vous avez bien cerné le personnage et sa psychologie sauvage. Durant tout l'entretien, il m' a poussé à lui répondre sur des sujets qui ne relevaient en rien de ma présence dans cet accompagement, en prétextant qui cela avait un lien. Pour vous donner un exemple de questions qui m'ont interloquées, il m'a demandé à quoi je jouait quand j'avais 7 ans ! A près quoi il a réutilisé à sa sauce dans l'entretien mes réponses pour me donner des leçons sur la vie. J'ai eu droit entre autres à " arrêter la victimisation ", vous êtes dans la négation, avoir son permis c'est " conduire sa vie ", avec votre mari vous pourriez même envisager de vous installer dans un autre département si votre travail là-bas vous plait (en référence à une offre dont il me parlait) etc... De toute façon, il n'a rien écouté de ce que je lui ai dit : soit il n'écoutait que d'une oreille et conserver ce qu'il allait réutiliser pour me contrer, soit il me coupait dans mes phrases. Un dialogue de sourd qui m'obligeait soit à obtempérer soit à sortir de mes gongs. Ce n'était pas un entretien mais une confrontation dans laquelle presque la totalité de mes arguments ou plutôt de mes justifications partaient dans le vide. Pour résumer, tout ceci ressembler à l'entretien que j'ai eu dernièrement à Pôle Emploi mais en pire avec une psychologie de bazar en prime.
Karilys7
 
Messages: 5
Inscription: 19 Nov 2012, 21:42

Re: Désinscription volontaire

Messagede Karilys7 » 20 Nov 2012, 15:30

Qu'en pensez vous ? Merci
Karilys7
 
Messages: 5
Inscription: 19 Nov 2012, 21:42

Re: Désinscription volontaire

Messagede ChristopheN » 20 Nov 2012, 16:00

SI je peux me permettre, cela me rappelle certains cas où des employés de grandes entreprise en passe d'être privatisées (comme par hasard!)avaient suivi des stages genre "développement personnel" imprégnés de "psychoneuneu" mais avec des phrases toutes faites qu'ils répètent ensuite à leurs subalternes, aux privés d'emploi dans le cas qui nous concernent. On peut avoir l'impression d'une volonté de faire passer un certains nombres de privé d'emploi dans la catégorie "psy" et donc les pousser vers le statut de" malade" Et hop quelques inscrits en moins!
En tout cas, on m'a également tenu récemment un discours me laissant entendre que j'étais parano...En me parlant comme si j'étais un peu idiot, mais en m'écoutant très peu en fait, en ne tenant pas compte de ce que je dénonçais.Par ailleurs, je sais de la bouche d'un ancien directeur d'agence (encore en activité à l'époque) que "la mission de l'ANPE est de diminuer le nombre de chômeur". Comme elle soustraite énormément elle se défausse (les responsabilités incombe alors à l'organisme prestataire) et ne recule devant rien (me suis retrouvé il y a 15 ans dans un stage organisé par une société considéré comme groupe sectaire que j'avais osé dénoncer...La direction du travail avait récupéré les fonds mais aujourd'hui certaines personnes de l'agence sont encore en activité...) Avec Paul Emploi TOUT est possible!
En espérant ne pas avoir trop "pourri" cette discussion, je souhaite bon courage à son initiatrice et, comme le dit Rosecelavi avec ses excellents conseils, lui suggère de ne pas se laisser faire par ces "merdeux" payés par NOS impôts (oui, même au chômage nous en payons, le plus inéquitable qui soit: la TVA)
Bon courage!
ChristopheN
 
Messages: 38
Inscription: 08 Nov 2012, 21:08

Re: Désinscription volontaire

Messagede Rosecelavi » 20 Nov 2012, 18:14

Merci à vous ChristopheN, les expériences des uns peuvent servir aux autres, vous avez tout à fait raison de venir vous "incruster" dans ces échanges :), c'est dans l'intérêt de Karilys et d'autres qui vous liront, ce forum est là aussi pour ça.

Pour revenir à votre Gourou Karilys, il y a effectivement des questions à se poser :

il m'a demandé à quoi je jouait quand j'avais 7 ans ! A près quoi il a réutilisé à sa sauce dans l'entretien mes réponses pour me donner des leçons sur la vie. J'ai eu droit entre autres à " arrêter la victimisation ", vous êtes dans la négation, avoir son permis c'est " conduire sa vie "...


avec votre mari vous pourriez même envisager de vous installer dans un autre département


Il ne faut plus le laisser s'immiscer sur ce champ là... Vous pouvez faire de l'humour, lui dire posément que vous refusez de parler de votre vie privée ou de vous allonger sur le divan et lui parler de votre mère ou de votre petite enfance. Si ça persiste, il faut agir, c'est à dire envoyer un courrier en recommandé pour dénoncer cet accompagnement qui n'est pas un accompagnement vers l'emploi. Rien qu'avec les exemples que vous citez là, ça va, vous avez de quoi faire pour dénoncer cette prestation.

Ne vous laissez pas faire et ne vous laissez pas entraîner là où vous n'avez aucune raison d'aller.

Cordialement,

Rosecelavi
Rosecelavi
 
Messages: 25353
Inscription: 29 Juin 2008, 08:45
Localisation: Lyon


Retourner vers Radiation pour tout autre motif ou désinscription

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités