Seconde radiation, faux et usage de faux ... !

On vous reproche une recherche d'emploi insuffisante, vos preuves de création d'entreprises ne suffisent pas, vous n'assistez pas à un atelier de Pôle emploi, etc

Seconde radiation, faux et usage de faux ... !

Messagede toni » 24 Mar 2017, 00:07

Bonjour,

J'ai été radié une première fois le 29 avril 2016 pour 15 jours pour non respect des obligations de recherche d'emploi (voir post57645.html#p57645).

Malgré un recours tardif comportant un nombre colossale de justificatif de recherche d'emploi la décision de radiation a été maintenu au motif suivant :

"vous faites un recours le 11/07/2016, ce recours n'est plus possible car la date limite de recours était le 05/07/2016. Les documents envoyés prouvent que vous continuez vos recherches dans un métier pour lequel vous n’êtes pas formé ni formé et dont le projet n'a pas été validé, les résultats prouvent que cette recherche est incohérente : votre conseiller vous a demandé de faire des recherches dans un métier cohérent avec vos compétences et vous a proposé des solutions que vous refusez; ce fut le motif de cette sanction. il est de votre ressort de vous réinscrire dés le délai notifié passé, vous pouvez donc le faire sur le site: ensuite vous devrez revoir votre projet"


Abasourdi par la situation, je n'ai pu me réinscrire à Pole emploi qu'à partir du 28 octobre 2016.

Le 20/02/2017,quatre mois après ma réinscription, je reçois dans mon espace personnel 2 courriers alors que je n'ai pas accepté la dématérialisation. Le premier courrier consiste à m’informer d'un changement de conseiller alors que je n'en avais rencontré aucun depuis ma réinscription et le second courrier est un avertissement avant radiation.

Voici le courrier du 5 mars que j'ai remis en main propre en 2 exemplaires à l’accueil de pole emploi en réponse à cet avertissement avant radiation :

Madame la directrice,

Je vous prie de bien vouloir prendre connaissance des informations ci-dessous en réponse à votre courrier daté du 20 février 2017 que j’ai reçu le 25 février 2017 ''avertissement avant radiation'' au motif ainsi énoncé : « Lors de votre inscription comme demandeur d’emploi le 28 octobre 2016, vous avez élaboré conjointement avec votre conseiller votre projet personnalisé à l’emploi. Pôle Emploi… a constaté que vous n’avez pas accompli d’actes positifs et répétés de recherche d’emploi en vue de retrouver un emploi ou, le cas échéant , de créer ou reprendre une entreprise. En effet, aucun positionnement sur offres ; toujours pas de demande de validation de projet cohérent. »

Tout d'abord, je n’ai jamais rencontré un conseiller ni élaboré mon projet personnalisé d’accès à l’emploi lors de mon inscription le 28 octobre 2016 puisque j’ai effectué une réinscription par le biais du site internet Pole emploi. Je n’ai pas eu d’entretien depuis cette réinscription, je n'ai donc pas pu faire une demande de validation de projet. En effet selon l'article L5411-6-1 du code du travail il doit y avoir accord et concertation entre le conseiller et le chercheur d'emploi dans le cadre du PPAE.
Mon projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE) a été établi le 22 novembre 2011 suite à mon inscription à Pole emploi le 31 octobre 2011 (pièces jointes 1 ,2 et 3). Il a été validé conjointement que le métier recherché est celui de trader et cela après consultation de mes qualifications, ma formation et mes expériences professionnelles (pièces jointes de 4 à 16 : certificat de travail, contrat de travail, Justificatifs des formations effectuées en trading).
Je n’ai jamais consenti à modifier mon PPAE et ma recherche d’emploi de trader. De plus, je conteste vivement l'entretien saisi en date du 25 avril 2016 sur mon dossier. Celui-ci vient modifier sans mon accord mon PPAE en introduisant un nouveau métier ''employé de bureau''. Par ailleurs, je n'étais pas présent à cet entretien comme le prévoit le code du travail (article L5411-6-1) donc c’est un faux (article 441-1 du code pénal).

Ensuite, je tiens à préciser que mon projet de trader a bien été validé par Mr xxxxxxxxx (mon ancien conseiller) le 20 février 2012 sur présentations de documents (pièce jointe 18). Dans la continuité, le 9 juillet 2012 Mme xxxx xxxxx, responsable d’équipe, a validé mon projet de formation en trading en l’inscrivant dans mon PPAE (pièce jointe 19) et en ordonnant un suivi pour mon projet de formation à Mr xxxxxxxxx (mon ancien conseiller) (pièce jointe 20). Enfin, j’ai été reçu en date du 23 juillet 2012 par Mr xxxxxxxxx (mon ancien conseiller) à un entretien durant lequel nous avons échangé sur les financements possible de formation avec l'AGEPFIPH sur la base des devis que je lui avais fournis (pièces jointes de 21 à 24)

Au regard de l'ensemble de ces éléments il est incontestable que Mme xxxx xxxxx, responsable d’équipe et donc membre de la Direction de Pole Emploi Lyon Confluence a jugé cohérent et validé mon projet de formation en trading lors de notre entretien du 9 juillet 2012.

A noter que je suis resté 3 ans sans avoir de réponse sur le financement de ma formation malgré un projet de formation validé. A la suite et contrairement à l'avis que j'avais obtenu de la Direction de Pole Emploi par Mme xxxx xxxxx, responsable d’équipe, j'ai reçu en 2015 et 2016 trois refus pour mon projet de formation par Mme xxxxx xxxxx (nouvelle conseillère depuis 2015), Mme xxxx xxxx la directrice ainsi que Mme xxxxx xxxxx le médiateur.
Je tiens à affirmer mon incompréhension. Il est inacceptable de constater que les modalités de validation du projet de formation ne soit pas respecter par le médiateur de Pole emploi. Il en va se soi qu’à l’appréciation de ces éléments la radiation prononcé à mon encontre le 29 avril 2016 est entaché d’illégalité.

En partant du constat des éléments précédemment cités, vous pourrez en conclure que j’ai un PPAE validé et cohérent. La loi m'autorise à rechercher un emploi dans le métier que je souhaite. Remettre en question ce droit serait une atteinte à une liberté fondamentale proclamé par l'article 8 de la convention Européenne des Droits de l'Homme. Ainsi, je vous confirme ma recherche d'un emploi uniquement de trader en CDI pour un salaire net de 2000 euros.

Par ailleurs, selon mes recherches il n’y a pas d’offre visible ni même eu de propositions d’emploi de votre part. Il serait donc illégitime qu’on puisse me reprocher que je ne me positionne pas sur des offres de trader puisqu’il n’y en a pas actuellement. Cependant cela ne signifie pas pour autant que je n’accomplis pas d’actes positifs et répétés de recherches d’emploi dans le cadre de mon PPAE.

Pour finir, je tenais aussi à démentir le fait que j’aurai déterminé avec qui que ce soit de faire une PMSMP puisque après en avoir étudié sa faisabilité et d’après les retours obtenus des sociétés contactés j’en avais conclu qu’elle était tout simplement irréalisable dans le domaine du trading. Mais malgré cela ceci a été inscrit a tort dans mon dossier, sans mon consentement.

En conclusion et au regard de l'ensemble de ces éléments, je vous demande de bien vouloir retirer cet ''avertissement avant radiation'' pour non respect de recherche d’emploi.
De plus, je vous demande de corriger les fausses allégations notées dans mon dossier. Dans le cas contraire je me verrai dans l’obligation de porter plainte auprès de la CNIL, pour faux et usage de faux et de faire un recours au prés du Tribunal Administratif afin d'en informer les autorités compétentes.
Je vous remercie de bien vouloir me faire parvenir une copie de mon PPAE corrigé.

Dans cette attente je vous prie d’agréer, Mme la directrice xxxxxx, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

xxxxx xxxxxx


Pièces jointes :

1. 2. 3. PPAE du 22/11/2011
4. Certificat de travail gestionnaire de trésorerie
5. Contrat de travail gestionnaire de trésorerie
6. à 17. Justificatifs des formations effectuées en trading chez bousierassistance , en ATDMF, Scalping et Forex chez SCD
18. PPAE du 20/02/2012
19. Conclusion d’entretien individuel du 9 juillet 2012 avec Mme la responsable du personnel xxxxxxxx
20. Convocation ordonné le 9 juillet 2012 par Mme la responsable du personnel xxxxxxxx pour un entretien de suivi de projet de formation avec Mr xxxxxxx (mon ancien conseiller)
21. à 24. Devis de formation en analyse technique dynamique des marchés financiers et en trading chez International marketmaker (bouriserassistance)


A ce jour je viens de me faire radier une seconde fois pour 2 mois en date du 20 mars 2017, je n'ai toujours pas reçu le courrier de radiation.

De grâce je vous demande de bien vouloir me confirmer que j'ai bien le droit de rechercher un métier de trader puisque cet emploi est cohérent avec mon parcours professionnel, ma formation et qu'il ne fait pas partie d'une profession réglementée.

Pour vous permettre de me répondre je tiens à vous préciser que j'ai été trader autodidacte pour mon propre compte de 1998 à 2006 (expériences personnelles) et qu’après avoir été atteint d'une très lourde maladie je me suis retrouvé suivi par CAP emploi. En 2009, sans diplôme, j'ai été recruté par l’intermédiaire de cet organisme pour être embaucher au sein d'une société en qualité de gestionnaire de trésorerie afin de faire fructifier aux mieux des fonds placés sur un compte bancaire extérieur en faisant du trading sur contrat futur (opérations d’achat/vente de produits financiers spécifiques). Avant cet embauche j'ai bénéficié d'un Cared par la région pour le financement de 2 formations de remise à niveau en trading et en analyse technique des marchés financiers. En 2010 et 2011 j'ai fait 3 autres formations de trading.


De part ma situation personnelle et financière, je ne peux risquer de me faire réduire ou suspendre mon RSA donc je vous demande bien vouloir me conseiller afin de faire au mieux pour régler ce problème avec Pole emploi.
Je tiens à vous faire part que je peux bénéficier d'une aide juridictionnelle totale afin de prendre un avocat et que je suis prêt à aller au pénal le cas échéant.

Dans l'attente d'une réponse de votre part je vous remercie par avance pour votre dévouement.

Toni
toni
 
Messages: 8
Inscription: 12 Mar 2015, 03:44
Localisation: Lyon 01

Re: Seconde radiation, faux et usage de faux ... !

Messagede Rosecelavi » 24 Mar 2017, 11:40

Bonjour toni,

J'ai du mal à savoir si votre recours effectué le 11 juillet 2016 était recevable ou pas. Cela dépend effectivement de la date à laquelle vous aviez reçu la décision de radiation et la date à laquelle Pôle Emploi a reçu votre décision de radiation, de ce que vous exprimez dans le courrier de recours (notamment si vous faites état de la date à laquelle vous avez reçu la décision de radiation). Mais, qui plus est, si vous deviez faire un recours au tribunal administratif, suite à la décision de Pôle Emploi de maintien de la radiation, il fallait que ce recours ait lieu dans les deux mois qui suivaient la réception de la décision de maintien de la radiation.

Sur le fond de cette affaire, vous souhaitez vous battre sur le choix du métier de TRADER. Pour cela il faudrait que vous connaissiez parfaitement les fiches ROME (FICHES METIERS) et que vous examiniez attentivement tout ce sur quoi vous pouvez vous appuyer pour démontrer que vous êtes compétent dans ce métier : je vous laisse taper sur un moteur de recherche FICHE ROME C1301 (Front office marchés financiers) et FICHE ROME C1302 (Gestion back et middle-office marchés financiers) dans chacun des chapitres "Appellations, Définition, Accès à l'emploi métier, Conditions d'exercice de l'activité, Compétences de base, Compétences spécifiques, Environnements de travail".

Si je comprends bien, vous n'avez plus exercé depuis plusieurs années, et probablement que ce métier a évolué ? voire est obsolète, y compris dans les fiches ROME ci-dessus. Il faudrait que vous fassiez des recherches personnelles à ce sujet, de mon côté, je ne suis pas assez calée sur le sujet, j'ai juste entendu et lu que les robots prennent de plus en plus la place des traders.

Le 20/02/2017,quatre mois après ma réinscription, je reçois dans mon espace personnel 2 courriers alors que je n'ai pas accepté la dématérialisation. Le premier courrier consiste à m’informer d'un changement de conseiller alors que je n'en avais rencontré aucun depuis ma réinscription et le second courrier est un avertissement avant radiation.


Le changement de conseiller peut intervenir pour x raisons, et je ne vois pas comment vous pourriez vous opposer à un changement de conseiller. Pouvez-vous me dire quel est le motif de ce dernier avertissement avant radiation ? et de la décision de radiation qui s'en est suivie ? (oups, désolée la réponse est dans le courrier que vous avez rédigé). Si vous refusez la dématérialisation, c'est votre droit, et Pôle Emploi ne peut pas vous l'imposer, mais si nous savons que le forcing est fait dans tous les sens pour vous obliger à en passer par là.

Ce qui me surprend quand même, c'est que 4 mois après votre inscription, sans que vous ayez eu d'entretien pour vérifier vos recherches d'emploi, vous vous retrouviez avec une radiation au motif que "vous n’avez pas accompli d’actes positifs et répétés de recherche d’emploi en vue de retrouver un emploi ou, le cas échéant , de créer ou reprendre une entreprise", même motif, mais sanction plus lourde, que celle qui précédait réinscription.

Il s'agit là d'une épreuve de bras de fer engagé par votre Pôle Emploi avec vous.

Ce qui me dérange, c'est que vous dites dans votre courrier que vous n'avez pas postulé car il n'y a pas d'offres d'emploi dans ce secteur. En cela, vous donnez raison à Pôle Emploi qui vous incite à changer de métier. Si vous avez la preuve du contraire, il aurait fallu l'apporter et démontrer que vous avez postulé sur des offres dans ce métier ? Il me semble avoir lu que vous aviez été formé par une convention Pôle Emploi/Région à ce métier : le CARED ? C'est bien ça ?

Je ne vais pas vous faire un entretien professionnel, ce n'est pas l'objet de ce forum, mais, en tant que conseiller, ce que je peux vous dire, c'est que je ne vous aurais pas sanctionné par une radiation (je ne l'ai jamais fait dans toute ma carrière), je me serais renseignée sur ce métier sérieusement, si j'avais la conviction profonde que vous étiez inscrit dans ce métier alors que vous n'aviez aucun espoir de retrouver un emploi, j'aurais fait tout ce qui était en mon pouvoir pour vous en informer, pour vous en convaincre et pour vous donner envie d'utiliser les compétences que vous avez acquises (si c'est le cas), vers un autre métier. Mais je ne vous aurais jamais inscrit de force dans un autre métier que celui-ci, sans votre consentement, en rayant de votre dossier celui de TRADER. Il y avait, au moment où je travaillais encore à Pôle Emploi, des niveaux codifiés pour déterminer si vous pouviez ou pas exercer le métier choisi, et en cas de doute, vous pouviez codifier le métier choisi en 1, ce qui signifiait que le retour vers cet emploi était quasi improbable (pour différentes raisons manque de formation par exemple), en 2, vous pouviez l'exercer mais les compétences n'étaient pas validées, en 3, les compétences avaient été évaluées et validées. J'aurais convenu, avec vous d'enregistrer ce choix de trader en second métier et j'aurais essayé de déterminer un premier métier qui vous permette d'avoir plus de chance de trouver un emploi. En parallèle, je vous aurais invité à vérifier si avec un complément de formation ne vous permettrait pas de reprendre une activité soit comme TRADER si ce métier est encore pratiqué, aujourd'hui, mais sous d'autres formes, avec d'autres compétences que vous n'avez pas, ou pour pratiqué un métier approchant qui vous satisferait.

De plus, au regard des convictions qui sont les miennes, je vous aurais incité à lire tout ce qui se rapporte à ce qu'on a appelé "l'affaire Kerviel" et du dégoût qui est le sien, à présent, de ce métier et de la manière dont il a du l'exercer.

De plus, une inscription dans tel ou tel métier ne vous empêche nullement de chercher aussi dans un autre métier, personne ne peut vous l'empêcher, et encore moins vous interdire de travailler dans ce métier là (sauf quand il y a certaines obligations/contraintes liées à la profession : casier judiciaire vierge par exemple).

En tout cas, vous avez fait vos observations, elles sont ce qu'elles sont et on ne peut pas revenir dessus, même si de mon point de vue ce qui est écrit est important et certaines phrases auraient méritées d'être exprimées autrement, et qu'il manque, de mon point de vue toujours, d'autres éléments qui auraient du y figurer.

Attendons la décision de Pôle Emploi, vous reviendrez nous dire et nous verrons comment nous pourrions vous aider à faire un recours contre la radiation en question.

Cordialement,

Rosecelavi
Rosecelavi
 
Messages: 23212
Inscription: 29 Juin 2008, 08:45
Localisation: Lyon

Re: Seconde radiation, faux et usage de faux ... !

Messagede toni » 18 Avr 2017, 12:19

Bonjour Rosecelavi,

J’espère que vous avez pu profiter de vos congés en passant un peu de bon temps loin des problèmes des demandeurs d’emploi.

Comme convenu voici le passage le plus important contenu dans la décision de radiation prononcée à mon encontre le 20 mars 2017 :

« Vous nous avez fait part de vos observations écrites dans le délai qui vous était imparti. Cependant, les précisions apportées, notamment : Non respect de l’obligation de recherche d’emploi en cohérence avec le profil professionnel et le marché du travail. n’ont pas été de nature à modifier mon intention initiale ou ne constituent pas un motif légitime de nature à modifier mon intention initiale. »


En attendant d’avoir votre avis sur cette radiation voici mes réponses à vos interrogations :

J'ai du mal à savoir si votre recours effectué le 11 juillet 2016 était recevable ou pas.


Malheureusement il n’était pas recevable car en pensant bien faire pour être dans le délai de réponse à cette première radiation j’avais indiqué dans mon recours que je l’avais reçu le 7 mai 2016.

Sur le fond de cette affaire, vous souhaitez vous battre sur le choix du métier de TRADER. Pour cela il faudrait que vous connaissiez parfaitement les fiches ROME (FICHES METIERS) et que vous examiniez attentivement tout ce sur quoi vous pouvez vous appuyer pour démontrer que vous êtes compétent dans ce métier : je vous laisse taper sur un moteur de recherche FICHE ROME C1301 (Front office marchés financiers) et FICHE ROME C1302 (Gestion back et middle-office marchés financiers) dans chacun des chapitres "Appellations, Définition, Accès à l'emploi métier, Conditions d'exercice de l'activité, Compétences de base, Compétences spécifiques, Environnements de travail".

Si je comprends bien, vous n'avez plus exercé depuis plusieurs années, et probablement que ce métier a évolué ? voire est obsolète, y compris dans les fiches ROME ci-dessus. Il faudrait que vous fassiez des recherches personnelles à ce sujet, de mon côté, je ne suis pas assez calée sur le sujet, j'ai juste entendu et lu que les robots prennent de plus en plus la place des traders.


J’ai regardé ses fiches Rome et mes compétences correspondent en partie mais le problème c’est de savoir de quel genre de métier nous parlons exactement car tous les traders pros ne font pas le même travail, certains font des choses répétitives, d'autres plus créatives : market maker, arbitragiste, prop trader en banque, gérant de portefeuille, hedge fund manager.

Mais aussi, quand nous parlons de trader en compte propre, il faut distinguer si le trader trade avec son argent ou avec l'argent de sa société car c'est aussi ça le prop trading, les entreprises qui utilisent leur argent, et leur argent seulement, pas celui d'investisseurs, pour intervenir sur les marchés.

Dans mon cas je suis concerné uniquement par le dernier point car j’ai travaillé plus d’un an au sein d'une société en qualité de gestionnaire de trésorerie afin de faire fructifier aux mieux des fonds placés sur un compte bancaire extérieur en faisant du trading sur contrat futur.

Mon travail consistait à mettre en application les méthodes de trading que j’avais acquis lors des 2 formations préalable à mon embauche en tradant uniquement les fonds de la société donc j’étais trader pour compte propre ( prop. trader).

Pour en revenir aux fiches Rome, pole emploi jouent sur 2 points concernant l’accessibilité à ce métier pour me dire que mon profil ne correspond pas au marché du travail.

Selon ses fiches, il faudrait que j’ai un Master (grandes écoles etc…) et que je sache parler anglais pour pouvoir y accéder. Or, dans la réalité on peut devenir trader pro simplement par une formation suivi de bon résultat en trading à l’instar de ce que propose DMTrading dans leur programme de prop. Trader. Pour vous en convaincre, il suffira tout simplement que vous consultiez le lien suivant : http://dmtrading.fr/formation-prop-trading.php

De plus, si je m’en réfère au lien ci-après qui conforte mes précédents propos, le fait que j’aurai travaillé plus d’un an pour un institutionnel me confère le titre de trader confirmé.

http://www.tradersalertes.com/2017/04/0 ... ir-trader/

Et puis j’ai tout de même été recruté au sein de CAP emploi sans savoir parler l’anglais en n’ayant était que trader particulier autodidacte de 1998 à 2006.

De plus, DMTrading acceptent de recruter des autodidactes dans leur programme de prop trading. (Voir dans le lien suivant http://dmtrading.fr/foire-aux-questions ... .php#faq12 réponse à la question peut on participer au programme de prop. Trading sans prendre une de vos formations)

Au vue des éléments précédemment cités nous pouvons donc en conclure que l’accès à ce métier est d’autant plus faciliter si l’on a une bonne formation validé par de la pratique sur des comptes réels à l’instar de ce que propose DMtrading.

C’est pour toutes ces raisons que depuis 2012 j’ai demandé à pouvoir bénéficier d’une formation car ceci m’aurait permis de retrouver un emploi plus rapidement en faisant valoir au prés d’employeur mes bons résultats en scalping (c’est du trading sur des durées allant de quelques secondes à quelques minutes) par un track record certifié (document détaillant l’historique de mes opérations de trading). Ce track record certifié est primordial pour juger des capacités d’un trader.

Les 3 ans sans avoir eu de réponse de pole emploi sur le financement de ma formation malgré un projet de formation validé et les 3 refus injustement justifiés de demande de formation me causent un préjudice tant moral que financier puisque si j’aurai fait une formation chez DMTrading je serai prop. trader.

Le changement de conseiller peut intervenir pour x raisons, et je ne vois pas comment vous pourriez vous opposer à un changement de conseiller.


Il me semblait que dans le cadre du RSA l’allocataire devait bénéficier d’un accompagnement social et ou professionnel approprié à sa situation par un référent unique.

Ce qui me surprend quand même, c'est que 4 mois après votre inscription, sans que vous ayez eu d'entretien pour vérifier vos recherches d'emploi, vous vous retrouviez avec une radiation au motif que "vous n’avez pas accompli d’actes positifs et répétés de recherche d’emploi en vue de retrouver un emploi ou, le cas échéant , de créer ou reprendre une entreprise", même motif, mais sanction plus lourde, que celle qui précédait réinscription.


Surprenant pas tant que ca pour moi car il existe une véritable cabale à l’encontre des personnes au RSA au sein de Pole emploi. Moi par contre ce qui m’interpelle c’est que les deux fois avant d’engager une procédure de radiation à mon encontre il y a eu automatiquement un changement de conseiller ce qui dédouane ma seconde conseillère de la responsabilité de ma première radiation.

Je pense que c’est la direction de mon PE qui est à la manœuvre sur mon dossier. Et tout particulièrement la responsable d’équipe car depuis un entretien durant lequel ma conseillère l’avait convié elle n’avait cessé de remettre en cause mon projet de formation en trading. Elle l’a fait en me criant dessus que jamais elle n’accepterait de financer une formation aussi chère et que si je continuai à demander cette formation elle m’obligerai à me réorienter. Il s’en est suivie une discussion houleuse ou je lui ai rappelé de vive voix que c’était illégale ce qu’elle faisait.

A la suite de ca, ma conseillère sous le commandement de sa responsable d’équipe n’a fait que mettre à exécution les menaces de réorientation proférer à mon encontre en remettant en cause le fait que j’ai été trader. Elle m’expliquait que ce n’était pas possible que j’ai pu faire ce métier, fallait savoir parler anglais etc…

Conforter par sa direction elle a cru bon pouvoir confirmer mon intérêt pour des offres d’emploi d’agent administratif ou de nettoyeur polyvalent sans mon consentement.

Après avoir démenti par courrier recommandée avec accusé de réception qu’en aucun cas j’avais confirmé mon intérêt d’une quelconque façon que ce soit (espace internet, téléphone, physiquement) pour des offres d’emploi d’agent administratif ou de nettoyeur polyvalent et que je ne cherchai pas à changer de métier, j’ai été reçu lors d’un entretien (guet-apens) par ma conseillère et la directrice du PE. Durant cet entretien elles m’ont mis à nouveau la pression pour me faire changer de métier mais la directrice à tout de même reconnu que j’avais bien fait ce métier et qu’il ne pouvait pas me donner leur accord pour le financement d’une formation en trading pour des raisons budgétaires. Suite à un appel téléphonique ma conseillère a du soit disant interrompre l’entretien qui du coup s’est terminé en eau de boudin.

Deux mois plus tard, après un changement de conseiller et sans même que je ne le rencontre une seule fois, j’ai été radié.

Il s'agit là d'une épreuve de bras de fer engagé par votre Pôle Emploi avec vous.


Oui c’est bien ca mais le combat est déloyal. Moi, contrairement à eux, je n’ai pas la possibilité de les soumettre à mon dicta par la suppression de leurs ressources financières de part la sanction que j’encoure sur mon RSA pour cette deuxième radiation illégale.

Ils veulent me forcer à abdiquer pour que j’accepte de changer de métier afin d’éviter de me financer une formation qui selon leurs dires coute trop chère.

Ce qui me dérange, c'est que vous dites dans votre courrier que vous n'avez pas postulé car il n'y a pas d'offres d'emploi dans ce secteur. En cela, vous donnez raison à Pôle Emploi qui vous incite à changer de métier.


Il est vrai que je me suis exprimé maladroitement mais il fallait bien comprendre mes propos au premier degré car j’ai écrit volontairement qu’il n’y avait pas d’offre visible que ce soit sur des sites internet etc… donc implicitement impossible d’y répondre physiquement.

L’IMT trader suggère que le marché de l’emploi du trading est caché car les canaux de recrutements se font par des candidatures spontanées, autres canaux et réseau personnel ou professionnel. Les offres ne sont pas visibles.( http://candidat.pole-emploi.fr/marche-d ... EPARTEMENT )

De source sur je sais qu’il y a un marché de l’emploi caché dans le domaine du trading sur Lyon car il existe depuis quelques temps un centre de formation (zcotation.com) et qu’il va certainement s’en ouvrir un autre bientôt (traderalerts.com). Cela témoigne d’une expansion de l’activité dans ce secteur.

Il me semble avoir lu que vous aviez été formé par une convention Pôle Emploi/Région à ce métier : le CARED ? C'est bien ça ?


Oui j’ai bénéficié en 2009 d'un Cared par la région/CAP emploi suite à la promesse d’embauche de mon ancien employeur. La région a financé 2 formations de remise à niveau en trading et en analyse technique des marchés financiers pour un cout total de plus de 12 000 euros d'une durée totale d’approximativement 2 mois. Alors quand on me dit qu’il n’y a pas d’argent ou que ma formation est trop chère … je rigole, surtout avec le plan formation au niveau national.

en tant que conseiller, ce que je peux vous dire, c'est que je ne vous aurais pas sanctionné par une radiation (je ne l'ai jamais fait dans toute ma carrière)


C’est tout à votre honneur.

je me serais renseignée sur ce métier sérieusement, si j'avais la conviction profonde que vous étiez inscrit dans ce métier alors que vous n'aviez aucun espoir de retrouver un emploi,


Sincèrement, selon vous, quelle était le pourcentage de chance, en n’ayant été uniquement trader particulier autodidacte que je sois recruté au sein d’un organisme pour travailleur handicapé (cap emploi) pour faire du trading en qualité de gestionnaire de trésorerie et que la région me financent 2 formations pour un cout total de plus de 12 000 euros ?

Imaginez ce que ma conseillère CAP emploi devait penser alors que 2 personnes avant moi n’avaient pas été sélectionnées malgré leur profil bancaire.

Et que dire maintenant que j’ai quasiment 2 ans d’expériences professionnelles et que j’ai fait 5 formations en trading , aurais-je toujours aucun espoir de retrouver un emploi ?

La loi ne préconise aucune durée dans le temps pour retrouver un emploi mais de justifier qu’on n’en recherche bien un.

j’aurais fait tout ce qui était en mon pouvoir pour vous en informer, pour vous en convaincre et pour vous donner envie d'utiliser les compétences que vous avez acquises (si c'est le cas), vers un autre métier. Mais je ne vous aurais jamais inscrit de force dans un autre métier que celui-ci, sans votre consentement, en rayant de votre dossier celui de TRADER.


A vous lire je trouve cela vraiment dommage que ma seconde conseillère n’est pas été aussi compréhensive que vous car cela m’aurait évité bien des tracas.

Il y avait, au moment où je travaillais encore à Pôle Emploi, des niveaux codifiés pour déterminer si vous pouviez ou pas exercer le métier choisi, et en cas de doute, vous pouviez codifier le métier choisi en 1, ce qui signifiait que le retour vers cet emploi était quasi improbable (pour différentes raisons manque de formation par exemple), en 2, vous pouviez l'exercer mais les compétences n'étaient pas validées, en 3, les compétences avaient été évaluées et validées.


De source sur je sais que mon premier conseiller en 2011-2012 a validé mon métier en le classant dans la catégorie 2.

En parallèle, je vous aurais invité à vérifier si avec un complément de formation ne vous permettrait pas de reprendre une activité soit comme TRADER


Comme vous aurez pu le constater précédemment c’est exactement ce sur quoi je me bats depuis le début.

De plus, au regard des convictions qui sont les miennes, je vous aurais incité à lire tout ce qui se rapporte à ce qu'on a appelé "l'affaire Kerviel" et du dégoût qui est le sien, à présent, de ce métier et de la manière dont il a du l'exercer.


Je connais "l'affaire Kerviel" mais malheureusement pour lui il a été le dindon de la farce. Selon moi il est impossible que sa hiérarchie ne fût pas au courant de ses positions. Moi, contrairement à lui je n’ai pas accepté de prendre des risques inconsidérés malgré que mon employeur m’y incita verbalement. Je lui avais demandé qu’il le fasse par écrit et bien sur il ne l’a jamais fait. A la suite de ca il a osé me reprocher le fait qu’il ne rentrai pas dans ses frais.

Face à autant de mauvaise foi et malgré des résultats prometteurs en scalping j’ai du quand même l’attaquer en justice. Après avoir perdu mes 2 premiers procès, j’ai ensuite gagné le troisième en cassation et naturellement je me prépare à retourner devant une cour d’appel pour un quatrième procès.

D’ailleurs depuis "l'affaire Kerviel" j’ai remarqué que dans l’imaginaire collectif l’idée reçue que « tout trader qui perd de l’argent est lourdement sanctionné » perdure. Alors que dans la réalité un trader perdant déchu illégalement et abusivement par son ancien employeur peut retrouver du travail dans un autre établissement.

Pour vous en convaincre il suffira de lire ce jugement prononcé en appel suivant : https://www.doctrine.fr/d/CA/Paris/2014 ... BFFC021318

Au regard de ces éléments le simple fait de gagner de l’argent reste-il un critère pour juger des compétences d’un trader à exercer ce métier… ?

De plus, une inscription dans tel ou tel métier ne vous empêche nullement de chercher aussi dans un autre métier, personne ne peut vous l'empêcher, et encore moins vous interdire de travailler dans ce métier là (sauf quand il y a certaines obligations/contraintes liées à la profession : casier judiciaire vierge par exemple).


Donc c’est sur ils ne peuvent pas modifier mon métier de trader ?

En parallèle de tout ca et pour être irréprochable sur le choix de mon métier je suis en train de me renseigner si je peux faire une VAE opérateur de marché en ayant exercé plus d’un an cette profession (Article L335-5 du code de l’éducation). Si cela est possible je ne vois pas comment PE pourra justifier que mon profil ne correspond pas au marché du travail.

En attendant de vous lire, je vous remercie par avance pour votre aide si précieuse.

Toni
toni
 
Messages: 8
Inscription: 12 Mar 2015, 03:44
Localisation: Lyon 01

Re: Seconde radiation, faux et usage de faux ... !

Messagede Rosecelavi » 18 Avr 2017, 17:03

Bonjour toni,

Pouvez-vous me donner les initiales de cette personne Responsable d'Equipe ?

Donc c’est sur ils ne peuvent pas modifier mon métier de trader ?


Ce n'est pas ce que je vous dis. Ils peuvent vous changer de code métier, mais ils doivent vous mettre dans un code métier que vous êtes en capacité d'exercer, c'est là dessus qu'ils jouent, ils considèrent que vous n'êtes pas en capacité de l'exercer. En revanche, je ne sais sur quoi les conseillers qui vous ont changé de code métier se basent, avez-vous exercé les métiers dans lesquels vous avez été inscrits contre votre gré ?

Si ce n'est pas le cas, vous pouvez contester l'inscription dans des métiers que vous n'avez pas exercés.

Je ne sais pas dans quelle mesure vous pouvez vous battre jusqu'au bout concernant ce métier de trader dans lequel vous voulez rester inscrit.

Mais rien ne vous empêche de contester encore et encore ce refus de vous inscrire dans ce métier que vous avez exercé, et pour lequel vous avez été formé par des financements de la Région Rhône Alpes et de Pôle Emploi. Vous pouvez d'ailleurs utiliser tous les arguments que vous mettez en a avant ici (je vous avoue que je n'ai pas ouvert les liens, je n'ai malheureusement pas le temps de tout lire), mais il faudra le faire en recommandé avec accusé de réception à l'attention de la Directrice de Pôle Emploi, même si j'ai bien compris qu'elle se range du côté de cette responsable d'équipe qui vous a sorti du métier que vous souhaitez continuer d'exercer.

Je pense aussi qu'il vous faudrait rencontrer des recruteurs de ce type de métiers, ou des organismes de formation pour leur demander s'ils peuvent évaluer vos compétences à ce métier, aujourd'hui et, si ce n'était pas le cas, qu'ils puissent vous préciser quels seraient les moyens de vous adapter à ce poste de travail. Cela peut être une bonne entrée pour envisager une VAE.

Cordialement,

Rosecelavi
Rosecelavi
 
Messages: 23212
Inscription: 29 Juin 2008, 08:45
Localisation: Lyon


Retourner vers Radiation pour recherche d'emploi insuffisante (ou création d'entreprise)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron