are (quoi encore ?)

Mettre des mots sur une situation, témoigner...

are (quoi encore ?)

Messagede marcH » 06 Juin 2017, 08:16

bonjour à toutes et a tous....juste un petit témoignage.
je n'ai jamais eu la malchance d’être au chômage et suite à ma rupture conventionnelle de contrat la j'ai eu la malchance de m'inscrire à pole emploi ,obligé me dit on !
la ma jolie conseillère me dit oh la + de 50 ans vous avez droit à l'are !
ah bon ? c'est quoi ça ? moi j’étais parti pour m’installer en tant qu'artisan ......donc nous voila partis pour deux ans d'aide au retour à l'emploi.
après quelques questions je suis rassuré je serai convoqué pour faire un point sur la situation mais si je ne lui suis pas , surtout pas d’inquiétude c'est que ce n'est pas nécessaire ! (c'est la que j'aurai du l'enregistrer...) mais comme un an et demi s'est passé , sans être convoqué , je me dis il faudrait quand même voir non ?
donc courriel .......rien ; deuxième courriel..........rien ! ah et alors ? donc courrier à la directrice juste pour un rendez vous.
miracle une experte en indemnisation va me recevoir....et la le monde s’écroule !!! oui je sais vous vous avez l'habitude de pole emploi moi non ! c’était ma premier fois........la premier fois c'est jamais parfait....( mais on s'en souviens bien ) donc la l'experte me dis ......"mais vous avez créé votre entreprise ? ben oui ! je l'ai dit m'dame...mais votre entreprise fait du bénéfice ? ben oui m'dame un tout petit...
ah mais alors vous n'avez pas le droit à l'are..........la un grand moment de solitude me traverse moi qui n'avait rien demandé.
bon ben c'est pas grave il n'y a qu'a tout arrêter ? ah oui mais on peut pas (le fameux robinet informatique qu'ils n'ont pas trouvé..)et pis faut rendre tout ce que vous avez touché depuis le départ ! (juin 2015 ) c'est la que c'est drôle ! car contrairement à ce que je lis, moi on me réclame 15000€ juste pour une année, je ne les fait même pas en bénéfice moi sur une année !
donc la maintenant que tout le monde rigole, j'ai décidé de ne plus m'actualiser, de toutes façon tout ce que je vais recevoir faudra leur rendre, autant que plaisanterie s’arrête.
je sais très bien qu'on ne peut rien faire contre eux, les employés sont débordés,ne peuvent pas assurer le suivi de tout le monde, tatati tatatère c'est regrettable mais bon faut rendre les sous m'sieur....vous êtes artisan, et vous êtes propriétaire de votre maison......on va pas vous réduire de beaucoup votre indu !! faut faire de longues études pour sortir ça à un gars qui bosse 53 heures par semaine pour gagner le smig ? je connais des gens qui ont galèré deux ans pour aller mettre des pommes en cageot à super nU ! franchement je n'ai pas pitié d'eux je me suis tapé un infarc en juin 2016 et un avc en octobre 2016 je ne me suis même pas arrêté trois mois ! j'ai jamais pris quinze jour pour la rupture d'un ongle sur la machine à café ! "mode méchanceté off"
simplement ce petit coup de colère qui n'a valeur que de témoignage.....ça me gonfle de payer pour leur conner... ils n'avait qu'à suivre mon dossier correctement on s'en serai appercu plus tôt ! 15000€ ils ne rendent pas compte ! mais c'est que pour la première année m'sieur après il y aura 2016/2017 c'est vrai j'avais pas tout compris au premier coup ! déja que nous indépendants on se coltine le Rsi (faut essayer ca aussi ils sont super bons les gars....faudrait pas qu'on les réunissent ces deux la ça serai le 1789 des droits sociaux.)
allé après ce petit coup de gueule je vous souhaite à toutes et à tous de trouver un job ! si vous avez des pistes pour me " défendre" je ris....pardon! contre cette machinerie infernale , je suis preneur !
marcH
 
Messages: 2
Inscription: 30 Mai 2017, 15:57

Re: are (quoi encore ?)

Messagede Rosecelavi » 06 Juin 2017, 09:41

Bonjour marcH,

A priori, vous avez au moins deux courriels qui prouvent que vous avez demandé un RDV ? Si c'est le cas, vous pouvez faire valoir que vous n'avez pas été informé ni conseillé concernant votre projet de création d'entreprise. Est-ce que vous l'aviez mentionné lors de votre inscription ce projet ? est-ce que c'est écrit quelque part ?

Eux ne lâcheront pas l'affaire. Vous allez recevoir des courriers, même si vous avez arrêté de vous actualiser, avec une notification de trop perçu en premier lieu et le reste suivra. Je ne vous conseille pas de les ignorer. Il vaut mieux contester l'indu faute d'avoir été informé et conseillé alors que vous en avez fait la demande, alors que vous avez fait part de ce projet (si bien entendu c'est le cas), et vous voyez là un défaut d'information et de conseil de la part de Pôle Emploi du à sa nouvelle organisation qui se concrétise par des contacts dématérialisés, et qui ne tient aucun compte de vos besoins et demandes de RDV, car en effet, vous auriez obtenu un RDV avant cette date, vous n'en serez pas là aujourd'hui.

Il faudra bien entendu faire un récapitulatif, par ordre chronologique des faits, concis mais précis, en restant le plus possible factuel.

Il y a de fortes chances pour que l'on vous propose de faire une demande de réduction ou d'annulation de la dette à l'IPR (instance paritaire régionale), et il y a de fortes chances pour que l'IPR ne vous accorde rien ou pas grand chose. Mais il est plus prudent d'en passer par là. Ensuite, en fonction des décisions qui seront prises, vous pourrez faire appel au Médiateur National (en lui expliquant posément tout cela, ainsi que les suites réservées à votre contestation et à votre demande à l'IPR, vous pourrez faire de même auprès du Défenseur des Droits en parallèle, vous ne manquerez pas de leur faire parvenir un dossier avec les pièces principales (courriers échangés, copie des mails de demandes de RDV, notifications, décisions, contestation).

A la suite de quoi, seul le tribunal pourra trancher. Là, vous avez la possibilité de faire la démarche vous même, auprès du tribunal pour contester la dette, ou bien d'attendre que Pôle Emploi vous assigne ou émette une contrainte, dans ce dernier cas, vous aurez très peu de temps pour vous retourner et trouver un avocat qui voudra bien faire opposition à la contrainte. L'autre solution reste, bien entendu, de payer les sommes réclamées en demandant un échéancier.

Cordialement,

Rosecelavi
Rosecelavi
 
Messages: 25353
Inscription: 29 Juin 2008, 08:45
Localisation: Lyon

Re: are (quoi encore ?)

Messagede marcH » 07 Juin 2017, 10:37

tout d'abord merci pour cette réponse, bien que je ne me berce pas d'illusions, oui j'ai fais la demande à L'ipr et effectivement j'ai rendez vous avec le médiateur de la république en fin de mois....
maintenant ai je envie d'aller au tribunal ? j'ai vécu ça avec le RSI ....cela m'a obligé à la liquidation de mon entreprise bénéficiaire pour sauver de la saisie ma maison, et effectivement au bout de deux ans de combat (il n'y a pas d'autres mots) ils ont été "condamnés" " à ne pas me réclamer les sommes que je ne devais pas " mais en attendant ? j'ai du repartir de zéro ! et la maintenant c'est pole emploi qui me ressert la même chose....aurai je la volonté d'aller au tribunal avec eux ? et pour gagner quoi ? je ne sais pas ..je vais essayer d'en rendre le moins possible car oui ils ont une grande part de responsabilité dans ce qui m'arrive.
encore merci pour la réponse !
marcH
 
Messages: 2
Inscription: 30 Mai 2017, 15:57

Re: are (quoi encore ?)

Messagede Rosecelavi » 07 Juin 2017, 18:53

Si vous voulez éviter de faire des frais, vous pouvez simplement contester tous les courriers relatifs à ce trop perçu en expliquant que vous n'êtes pas responsable de celui-ci, en invoquant le défaut d'information et de conseil qui vous a porté un préjudice énorme en citant la jurisprudence ci-dessous :

Cour de cassation
chambre sociale
Audience publique du mercredi 8 février 2012
N° de pourvoi: 10-30892

https://www.legifrance.gouv.fr/affichJu ... &fastPos=1

Et, dans ce cas, vous attendriez que Pôle Emploi vous assigne ou émet une contrainte, auquel cas, vous vous défendrez devant le juge, mais vous serez obligé malgré tout de prendre un avocat.

Il y a un risque, c'est que le tribunal ne vous suive pas, et que vous soyez condamné non seulement à rembourser, mais aussi à payer les frais d'avocat de la partie adverse.

Sinon, je vous ai donné les autres moyens de tenter de régler ce litige, je dois vous avouer que je n'ai pas d'autres propositions à vous faire, et qu'en plus l'une d'elle est risquée et vous seul pouvez décider si vous allez dans ce sens ou pas, avec tous les risques que cela peut comporter.

Cordialement,

Rosecelavi
Rosecelavi
 
Messages: 25353
Inscription: 29 Juin 2008, 08:45
Localisation: Lyon


Retourner vers Raconter votre histoire

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron