Avertissement radiation si rupture pendant la période d’essa

Refus d'une visite médicale, d'une action de formation, d'une action d'insertion, d'un contrat de professionnalisation, d'un contrat aidé, etc

Avertissement radiation si rupture pendant la période d’essa

Messagede Sbarbier » 24 Avr 2018, 08:08

Bonjour , je suis bénéficiaire de l’are Depuis juin 2017 pour une durée de deux ans.
Je reprends un emploi en suisse depuis le 12 mars 2018 Avc une période d’essai de trois mois.
Aujourd’hui on me demande d’effectuer un travail inapproprié. Je fais des prises de sang alors que je suis esthéticienne et j’assiste des opérations de chirurgie esthétique dans un bloc opératoire non sécurisé.
Je souhaite partir , me croyant protégée puisque j’ai travaillé moins de 65 j consécutifs.
Trois conseillers pôle emploi avec trois versions différentes: la première me dit que je ne retrouverai pas mes indemnités puisque c’est une démission.
La seconde me dit que je retrouverai mes droits en m’actualisant et en disant ne pas avoir travaillé le troisième mois.
Le dernier me dit que de toutes façons l loi a changé depuis janvier 2018 et qu’il aurai fallu non pas que je travaille moins de 65 jours mais moins de 6 jours dans l’entreprise pour retrouver mes droits.
Quelle est cette nouvelle loi?
Est ce vraiment applicable dans mon cas ? J’ai trois mois de période d’essai et je n’ai travaillé que un mois et quelques jours.

Quelle est la marche à suivre pour retrouver mes ARE?
Suis je bloquée dans cet emploi?

Merci à vous
Sonia
Sbarbier
 
Messages: 2
Inscription: 24 Avr 2018, 07:57

Re: Avertissement radiation si rupture pendant la période d’essa

Messagede Rosecelavi » 24 Avr 2018, 10:01

Bonjour Sbarbier,

Déjà, heureusement, le service public qu'est Pôle Emploi ne radie pas les chômeurs qui ne sont pas indemnisés ou pas indemnisables. Ce serait vraiment le comble, et ce serait quasiment 50 % des chômeurs qui seraient radiés. Donc, aucun avertissement avant radiation ne peut vous être envoyé au motif que vous ne seriez pas ou plus indemnisable.

Si vous démissionnez, vous entrerez dans ce cadre d'une reprise des droits à allocation chômage d'un droit ouvert avant le 01 novembre 2017.

Ce qui devrait s'appliquer, c'est ça (cliquez sur le lien) :

https://www.pole-emploi.fr/candidat/la- ... z?id=61349

et en particulier ça :

3. n’êtes pas en situation de chômage volontaire.

⇒Le départ volontaire de la dernière activité professionnelle est présumé légitime lorsque vous justifiez de moins de 91 jours ou de 455 heures de travail :

depuis la date de la dernière ouverture de droit; ou depuis la dernière date à laquelle les allocations ont été refusées.


Au regard de ce que vous décrivez, si j'étais dans la même situation, certes, je démissionnerai, mais je ferai un courrier, en recommandé avec accusé de réception, dans lequel j'expliquerai très concrètement pourquoi je démissionne. En effet, ce qui se passe dans cette établissement est invraisemblable et dangereux tant pour la clientèle de cet Établissement que pour le personnel. Si d'autres personnes peuvent témoigner, décident d'opter pour le même choix que le vôtre (démission), vous pouvez aussi témoigner l'un.e pour l'autre ? Ou encore pouvez-vous dénoncez ce qui se passe à des institutions de contrôle sanitaire ou autres ? On est là dans quelque chose qui peut s'apparenter à de l'assistance à personne en danger ?

Je vous laisse vous renseigner plus avant, afin de ne pas non plus vous mettre dans une situation où vous ne pourriez apporter aucune preuve à ce que vous écririez et des conséquences néfastes pour vous.

Quoiqu'il en soit, du côté de Pôle Emploi, ça devrait être tout bon. Si cela ne l'était pas, revenez nous le dire.

Cordialement,

Rosecelavi
Rosecelavi
 
Messages: 25353
Inscription: 29 Juin 2008, 08:45
Localisation: Lyon

Re: Avertissement radiation si rupture pendant la période d’essa

Messagede Sbarbier » 25 Avr 2018, 21:24

Bonjour, merci pour votre réponse. Lorsque je suis allé voir Pôle Emploi, ils m'ont dit que depuis 2018 ce n'est plus "moins de 91 jours", mais "moins de 6 jours". Est ce que vous avez vu cette nouvelle loi et s'appliquerait elle rétro-activement à mon cas (inscrite à l'ARE depuis juin 2017)?
y a t'il des personnes dans le même cas que moi qui ses ont vus refuser leurs allocations?
Concrètement, une fois que j'aurais démissionné vais je avoir des jours de carrence ou une pénalité?
Merci infiniment pour votre retour.
Sonia
Sbarbier
 
Messages: 2
Inscription: 24 Avr 2018, 07:57

Re: Avertissement radiation si rupture pendant la période d’essa

Messagede Rosecelavi » 26 Avr 2018, 10:29

Bonjour Sbarbier,

Demandez leur les textes auxquels ils font référence à Pôle Emploi ?

Je vous remets en lien les textes qui devraient s'appliquer : La reprise des droits à allocation chômage d'un droit ouvert avant le 01 novembre 2017

https://www.pole-emploi.fr/candidat/la- ... z?id=61349

ou ça en cas de : reprise des droits à allocation chômage d'un droit ouvert après le 31 octobre 2017

https://www.pole-emploi.fr/candidat/la- ... ?id=572702

Je ne connais pas d'autres textes, d'autres conventions, d'autres règlement général annexés à une convention d'assurance chômage que ceux que je vous ai cités.

Je comprends vos hésitations, et vos questionnements quand on vous répond n'importe quoi, mais vous pouvez vérifier aisément en questionnant d'autres conseillers qui ne devraient pas tous vous répondre des inepties(3949 par exemple, ou question par mail à partir de votre Espace Personnel).

Cordialement,

Rosecelavi
Rosecelavi
 
Messages: 25353
Inscription: 29 Juin 2008, 08:45
Localisation: Lyon


Retourner vers Radiation pour tout autre motif ou désinscription

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron