Pôle Emploi, RSA, Bénévolat et compagnie : la joie !

Mettre des mots sur une situation, témoigner...

Pôle Emploi, RSA, Bénévolat et compagnie : la joie !

Messagede Lotus » 28 Juin 2018, 14:51

Bonjour à tous,

J'espère être dans la bonne section.

Je viens en effet partager mon expérience et mes joies de "chômeuse, bénéficiaire du RSA" (pouvez-vous déjà sentir mon ironie ?) qui habite en Alsace.

Je touche depuis maintenant 3 ans le RSA (j'ai 28 ans et un diplôme de vendeuse en main).

Ma mère étant gravement malade, et mon père ne pouvant rester seul je suis partie vivre avec eux.
Au décès de ma mère quelques temps plus tard je suis resté avec mon père pour l'aider, le soutenir et faire notre deuil ensemble. Malheureusement j'ai rapidement perdue mon emploi que j'avais eu quelques temps avant le décès de ma mère. Mon père n'ayant pas énormément de moyen financier j'ai donc été remplir un dossier afin de demander le RSA.

En parallèle une fois la demande de RSA accepté je reprend contact Pôle Emploi.

Je m’étais inscrite immédiatement après la perte de mon travail, après plusieurs semaines d'attentes j'ai enfin un rendez-vous avec un conseiller.

Là-bas la personne refuse de me garder sur la liste car étant bénéficiaire du RSA je vais être suivie par un organisme que le conseil général va m’indiquer...
Ne touchant en plus rien de Pôle Emploi par rapport à la perte de mon travail, pour le conseiller il faut en rester là.

Effectivement par la suite le conseil général à désigné un organisme pour me suivre.

Je m’actualise sur le site de la CAF,

je réponds toujours aux courriers de l’organisme, du Conseil Général,
je vais à des entretiens, je vais à des micro-formations,je vais à droite puis à gauche sans jamais rien dire…

Puis je change d’organisme une fois, deux fois, trois fois puis au final 4 fois en trois ans !

Et à chaque fois bien sûr il faut attendre la réorientation pendant des mois, il faut expliquer la situation depuis le début à plusieurs personnes, attendre des semaines de traîtement…

Néanmoins je continue à tout faire, sans rien dire.

Je participe à des entretiens, des ateliers, des petits formations de quelques jours.
Mais je ne trouve rien dans ma branche, je voudrais accéder à des formations pour me réorienter mais mon père ne pouvant m’aider et moi étant au RSA j’aurais besoin d’une aide.

On me propose donc de me réinscrire à Pôle Emploi et c’est à partir d’ici que mes problèmes démarrent !

J’ai quasiment mis 6 mois à me réinscrire chez PE. En effet mon numéro de candidat était en doublon ! Apparement je partageais mon numéro avec un autre demandeur d’emploi..
Ne me demander pas comment c’est possible, je ne saurais vous répondre…

Après 8689753 appels, 97975 courriers, 8657578 demandes d’aides à l’organisme qui m’accompagne enfin j’arrive à m’inscrire chez PE.

Puis j'ai été victime d'un accident de voiture quelques mois plus tard.
J'ai des problèmes, des douleurs, la mâchoire et des dents abimés, une hanche en souffrance mais je continue à répondre à mes courriers, aux demandes PE et RSA, à des offres...
Comme une idiote je continue à faire passer tout cela avant ma santé, en partant parfois à la dernière minutes d'un rendez-vous chez un spécialiste car on me dit par téléphone que je suis attendue pour une mise au point...

Petit à petit l'organisme m'annonce que je n'ai pas droit :

- à une aide pour un financement pour le permis de conduire, sauf si j'ai un CDD de 6 mois minimum,
- que je n'ai pas droit aux transports en commun gratuit,
- à une aide pour ma santé car mon père à un revenu fiscale de référence suffisant pour deux,
- que je dois attendre pour une formation car l'enveloppe de la région à été vidé rapidement (?)
- que je dois justifier de mon RSA en pratiquant du bénévolat

Puis les courriers stressant arrivent en masse :

- la CAF me demande de prouver que je ne suis pas en concubinage avec mon propre père,
- PE me demande des preuves de mon accident (qui m'oblige à décliner des formations et des offres),
- on me demande de plus en plus de papiers pour prouver que le RSA reste mon unique ressource
- on me demande des extraits de mes comptes bancaires
- Pôle Emploi m'envoie des offres pour Nancy, Paris et même en Bretagne
- des menaces de radiations pour non présence à des rendez-vous alors que j'ai le papier en même avec le tampon et la signature

En début d'année j'apprend que je dois me faire opérer de la mâchoire (reconstruction complète) ainsi que de la hanche.
4 grosses opérations entre janvier 2018 et février 2019, avec à chaque fois des semaines de repos et de reconstruction physique.

Je le signale à l'organisme qui m'annonce que c'est purement pas un motif pour ne pas chercher un travail, et ne pas continuer à fournir des efforts !
Le RSA je dois le justifier, et donc ne pas rester je cite "en mode doigts de pieds en éventail !

C'est alors que je craque complètement, et commence à refuser les propositions de l'organisme, de Pôle Emploi et me passe d'un mode "je courbe" à celui de "je montre les dents"
Une reconstruction de la mâchoire entraine chez moi une extraction d'une dizaine de dents, le temps de la cicatrisation je n'ai pas de prothèse (...) Je me vois donc mal avec 10 dents en moins aller faire des démarches.
Et pour mon opération de la hanche également, comment me déplacer ? Dans un chariot en bois que mon père tire à l'aide d'une corde ?
Je bénéfice de la CMU mais contrairement aux dires des médias je n'ai quasiment rien de pris en charge même si j'ai été victime d'un accident.
Je suis à quasiment 10500 euros rien que pour mes dents, mais je n'ai pas de choix que de faire l'opération...
Comment puis-je à 28 ans envisager de rester avec une mâchoire détruite, et des dents qui entrainent des problèmes de santé ? Ma hanche ? Elle me fait souffrir mais reste moins problématique que mes dents...


L'organisme m'annonce que la mairie d'une commune cherche quelqu'un en BENEVOLAT :
de 8h à 12h et de 14h à 17h du lundi au vendredi pour s'occuper d'enfants en école maternelle !
Pardon ? En bénévolat 7 heures par jour pendant 4/5 jours !
Pourquoi ne pas m'employer ?
Pourquoi en bénévolat ?
Je trouve que c'est un scandale de faire des heures de travails comme un contrat de travail pour justifier de 480 euros de RSA.

Je suis au bout du rouleau.
A ce jour j'ai déjà subi deux opérations sur les 4.
Pôle Emploi me harcèle, l'organisme me dit qu'on peu très bien vivre sans dents alors que je suis actuellement en difficulté pour manger, boire et parler.
Tout les mois mon RSA part pour payer les deux opérations que j'ai eu, il ne me reste donc plus rien pour vivre hormis les courses que mon père fait pour nous deux avec sa maigre retraite.
Je n'ai d'aide de personnes hormis mon père, je dois avoir un rendez-vous avec l'organisme fin octobre, pour faire un point sur la situation rien de plus.

Alors oui je reçois gracieusement 480 euros de RSA, mais à quel prix ?
Lotus
 
Messages: 4
Inscription: 28 Juin 2018, 13:36

Re: Pôle Emploi, RSA, Bénévolat et compagnie : la joie !

Messagede Rosecelavi » 28 Juin 2018, 19:05

Bonjour Lotus,

Mais on va malheureusement, doucement mais sûrement vers une généralisation de ce genre de situation infernale, inhumaine que vous décrivez. C'est insoutenable !

Ce que je ne sais pas, c'est si vous pouvez percevoir le RSA tout en étant en arrêt maladie. Car, la situation dans laquelle vous êtes mériterait que vous puissiez vous occupez de vous, de votre santé, en premier lieu. Votre santé, c'est votre capital pour pouvoir retrouver le moral, car avec la pression, le moral dans les chaussettes, vous n'allez pas trouver un emploi comme ça ! Vous avez raison.

C'est quoi ce suivi, cet accompagnement que vous avez ??? Vous avez la hanche en reconstruction, une mâchoire détruite et on vous propose d'aller vous occuper d'enfants dans une école maternelle ? à l’œil ? Ils sont malades ?

Vous pouvez vous renseignez pour savoir si vous pourriez percevoir le RSA en cas d'arrêt maladie car de toute façon, il va falloir que vous soyez en arrêt de travail si vous êtes hospitalisé et si vous avez besoin d'une convalescence, mais vu ce que vous me racontez, si vous pouviez être en arrêt au plus vite, ça vous permettrait de vous occupez de vous sereinement, et de vous réinscrire quand votre arrêt de travail sera terminé et que vous serez donc de nouveau en capacité de rechercher un emploi rémunéré !

Bonne chance, TENEZ BON !

Cordialement,

Rosecelavi

P. S. : VOTRE TEMOIGNAGE est révélateur de tout ce qu'ils sont en train de mettre en place, il démontre aussi les conséquences auxquelles peuvent aboutir ces petites phrases jetées en pâture en direction de l'opinion publique concernant "ces minimas sociaux qui coûtent un pognon de dingue" ! ça marche, y compris chez les professionnels de l'emploi et de l'insertion, c'est à GERBER.
Rosecelavi
 
Messages: 25170
Inscription: 29 Juin 2008, 08:45
Localisation: Lyon

Re: Pôle Emploi, RSA, Bénévolat et compagnie : la joie !

Messagede Un sans voix » 29 Juin 2018, 08:14

Bonjour

Je fais parti d'une association ADSV Archipel des sans voix, votre témoignage m'a ému, je vous laisse l'adresse de l'association

71 rue du faubourg Saint-Antoine
75011 Paris
www.adsv.fr
@archipeldessansvoix
archipeldessansvoix@yahoo.fr
L’ARCHIPEL des SANS-VOIX a été fondé pour être un PORTE-VOIX des Sans-Voix (les pauvres, les précaires et les exclus, mais pas que …), c’est-à-dire AGIR pour faire entendre et imposer dans le débat public la présence et les voix des inaudibles et invisibles de notre société, ainsi que les propositions qu’ils formulent pour résoudre leurs problématiques.
Un sans voix
 
Messages: 2
Inscription: 29 Juin 2018, 08:04

Re: Pôle Emploi, RSA, Bénévolat et compagnie : la joie !

Messagede Lotus » 29 Juin 2018, 09:23

Merci pour vos réponses.

Ce que je ne sais pas, c'est si vous pouvez percevoir le RSA tout en étant en arrêt maladie. Car, la situation dans laquelle vous êtes mériterait que vous puissiez vous occupez de vous, de votre santé, en premier lieu. Votre santé, c'est votre capital pour pouvoir retrouver le moral, car avec la pression, le moral dans les chaussettes, vous n'allez pas trouver un emploi comme ça ! Vous avez raison.


Alors petite chose que je n'ai pas effectivement mis dans mon précédent message mais je ne suis pas en arrêt maladie.
Et d'ailleurs personnes n'a jamais rien dit à ce propos comme je ne touche que le RSA socle.
Quand j'ai perdue mon emploi quelques temps après le décès de ma mère je n'avais pas justifier de suffisamment de jours de travail.
Il m'était donc impossible (et logique) de recevoir quelque chose de Pôle Emploi.

Actuellement mon accompagnement insiste pour que je garde absolument mon inscription à Pôle Emploi, car je cite :
"le conseil général va à moment vous dire que vous êtes jeune..au RSA et que c'est impossible de ne pas être inscrite à Pôle Emploi...et que de toute façon vos problèmes c'est pas pour la vie !"

Pôle Emploi m'annonce que si j'ai des problèmes je n'ai pas à maintenir mon inscription, qu'il n'y aura pas de problèmes pour moi...
Mais qu'ils envoient un courrier au conseil général et que cela entraîne fatalement la perte du RSA.
Le conseil général malgré plusieurs appels me disent de voir avec mon accompagnement..
Mon accompagnement me dit que je ne suis pas obligée mais que le conseil général va à un moment me dire de m'inscrire...

Est-ce logique ? Honnêtement je ne comprends plus rien, mais je me demande si eux-mêmes arrivent à comprendre !

C'est quoi ce suivi, cet accompagnement que vous avez ???


C'est un accompagnement social (....)
Qui ne m'aide en rien, puisque hormis faire acte de présence une fois de temps en temps l'accompagnement ne me sers à rien.
La personne n'a même pas pu m'aider pour remplir des papiers pour la sécurité social, j'ai du me déplacer moi-même péniblement..

Vous avez la hanche en reconstruction, une mâchoire détruite et on vous propose d'aller vous occuper d'enfants dans une école maternelle ? à l’œil ? Ils sont malades ?


Malheureusement c'est constamment ainsi.
Le site : benevolat.haut-rhin.fr regorge de "missions" ( j'ai l'impression de voir des mots d'une boîte intérim dans leurs descriptifs ) qui dure parfois jusqu'à 1 ans !
Dire qu'il faut que je justifie mon RSA me pèse de plus en plus, en sachant que je n'ai aucunes aides, même pas de l'accompagnement social !
Et puis surtout pourquoi ne pas embaucher une ATSEM pour 35h/semaines, pourquoi moi sans qualifications ? C'est illogique.
Surtout que lorsque j'ai refusé on me dit encore que d'autres auraient moins fait la fine bouche...

Je vais vous dire, avec moi j'ai quelqu'un quasiment du même âge que moi qui à également un suivi social dans la même structure que moi.
Elle a eu un accident enfant (traumatisme facial) avec des opérations de chirurgie dentaires très fréquente depuis toute petite.
En grandissant et avec le temps apparemment elle a eu une grosse pertes osseuse qui en plus à entrainer des maladies sur les 4 incisives, des abcès et des problèmes divers..
Elle à été opérée en début d'année (d'abord l'extraction des 4 incisives puis une greffe d'os) je l'ai donc revue car elle avait rendez-vous en même temps que moi.
Elle avait un énorme hématome dans le bas du visage, la gorge et tout le visage gonflé et devais enfaîte venir pour quelque part prouver sa bonne parole.

J'ai été choqué d'entendre la conseillère lui dire que c'est uniquement de la chirurgie esthétique, que c'est comme une femme qui se faire reconstruire un sein après un cancer !
Que les dents on peut très bien vivre sans, et qu'elle aussi elle n'a pas un beau sourire ! Moi j'ai 10 dents mais cette jeune femme ce sont les 4 dents de devant !
Pour manger, parler, vivre c'est extrêmement difficile ! J'en suis encore sous le choc, comment peut-on oser dire des choses pareils à une jeune femme qui vient complètement abattue, sous médicaments et fraîchement opéré !

Tout cela pour justifier d'un RSA ? Si cette jeune femme doit venir ainsi, alors moi aussi un jour je vais devoir venir avec un lit médical pour prouver que je raconte pas de mensonges ?

C'est incroyable de voir comment les choses vont dans le mauvais sens !
Lotus
 
Messages: 4
Inscription: 28 Juin 2018, 13:36

Re: Pôle Emploi, RSA, Bénévolat et compagnie : la joie !

Messagede ValérieV » 29 Juin 2018, 10:55

Bonjour

C'est révoltant de lire votre témoignage. C'est cela la France ! Une honte ! Les accidents de la vie peuvent arriver à tout le monde et notre vie peut basculer du jour au lendemain.

Dans ce pays on ne lutte pas contre le chômage mais contre les chômeurs. Forts avec les faibles et faibles avec les forts.

Alors on peut donner 35 h 00 de travail par semaine, mais on ne peut pas payer. Ce n'est plus du bénévolat, mais de l'esclavage.

Pour votre accident de la route, avez-vous fait un constat amiable ? A voir avec votre assurance auto pour vos dommages corporels.

https://www.ffa-assurance.fr/content/ac ... hecked=103

http://leparticulier.lefigaro.fr/jcms/c ... -corporels
ValérieV
 
Messages: 90
Inscription: 25 Juin 2016, 11:45

Re: Pôle Emploi, RSA, Bénévolat et compagnie : la joie !

Messagede Rosecelavi » 29 Juin 2018, 14:53

Bonjour Lotus,

Je me suis permise de mettre sur Facebook ce fil de discussion.

Nous sommes lus, par de nombreuses personnes, notamment des militants impliqués dans la défense des chômeurs.

Alors sachez que si vous souhaitez être accompagnée au Pôle Emploi ou au Conseil Général (il arrive parfois que des personnes soient convoquées par une commission pluridisciplinaire, où elles ont l'impression d'assister à un conseil de discipline !), des personnes de ces associations présentes sur l’Alsace peuvent vous accompagner. Pour ce serait bien que vous nous disiez dans quelle ville vous êtes ?

Nous pouvons aussi organiser une conférence de presse là où vous êtes pour dénoncer ces pratiques, ces méthodes inhumaines, nous ne le ferons pas sans vous, mais si vous êtes prêt à cela, on le fera AVEC vous.

Vous pouvez ne pas être prête à ce genre de combat, et quand je vois déjà quels sont les combats que vous menez, pour tenir debout, vous soigner, vous soutenir vous et votre père, surmonter les souffrances, je pense que vous devez être bien au taquet ! Mais, sinon, c'est possible. Comme il est possible aussi de vous communiquer des adresses de collectifs s'il en existe près de chez vous pour que vous ne soyez pas seuel pour vous défendre.

Nous attendons de vos nouvelles, prenez soin de vous.

Cordialement,

Rosecelavi
Rosecelavi
 
Messages: 25170
Inscription: 29 Juin 2008, 08:45
Localisation: Lyon

Re: Pôle Emploi, RSA, Bénévolat et compagnie : la joie !

Messagede Lotus » 29 Juin 2018, 15:35

Je vous remercie pour vos retours.

Il n'y a aucun problèmes concernant la mise en ligne de la discussion sur Facebook.
Peut-être juste ne pas forcément citer la jeune femme dont je parle et qui comme moi subit "un espèce de harcèlement" car je parle d'elle sans sont accord quelque part.

Effectivement d'un côté je suis prête mais d'un autre pas.
Physiquement et physiologiquement, actuellement c'est extrêmement pénible. Mais pourquoi pas, si cela pourrait aider d'autres personnes.
Après je n'ai pas de problèmes particulier pour mes rendez-vous, j'arrive sans problèmes à me défendre.
De toute façon je n'ai contrairement à ceux que organismes en face de moi veulent faire croire je n'ai rien à me reprocher.
Toutes mes déclarations et papiers sont toujours faites en temps et en heures.
C'est plutôt mon état de santé qui leurs pose un problème ! Alors que comme vous le dites la maladie, ou les problèmes de santé peuvent toucher tout le monde.
Enfaite je n'ai pas d'enfants, pas de problèmes particuliers de logement (merci papa), pas de problèmes pour m'exprimer donc j'ai l'impression qu'ils ne savent pas ou me mettre.

L'accident que j'ai eu était de ma faute, enfin de ma faute.
J'ai été subitement victime d'un rond noir avec des éclairs au milieu de l'oeil droit. J'ai été pris de panique, pendant quelques minutes sur l'autoroute.
Je n'ai pas eu le temps d'accéder à une zone pour me garer, que d'un coup tout le coté droit de mon corps c'est retrouver comme paralysée, ce qui ma conduit directement dans la glissière centrale mais qui par chance n'a blessé personnes d'autres que moi. C'était des signes avant coureur d'une crise de migraine avec Aura, migraine qui était causé par mes dents (preuve à l'appui) et que j'ai toujours de manière régulière.

Pour répondre à votre question je suis de Werentzhouse, mon premier accompagnement était vers Mulhouse sois à 42 minutes de chez moi j'étais suivie par ALEOS et d'ailleurs j'avais eu quelques de très bien là-bas, très humaine mais qui a pris sa retraite...
Lotus
 
Messages: 4
Inscription: 28 Juin 2018, 13:36

Re: Pôle Emploi, RSA, Bénévolat et compagnie : la joie !

Messagede LILY84 » 02 Juil 2018, 09:40

Bonjour,

J'ai longtemps travaillé avec des allocataires du RSA. Je ne sais pas si c'est la même chose dans tous les départements, mais pour ceux qui étaient dans votre cas, il y avait la possibilité de signer un "contrat d'engagement réciproque santé", avec une assistante sociale. Le RSA visant à des démarches d'insertion, la santé est un préalable incontournable pour pouvoir accéder à un emploi.

Voyez éventuellement avec une assistante sociale, qui peut éventuellement monter une demande d'aide financière pour vos frais de santé.

Cordialement

Lily
LILY84
 
Messages: 2
Inscription: 01 Mar 2018, 16:15

Re: Pôle Emploi, RSA, Bénévolat et compagnie : la joie !

Messagede Marion Grandjean » 11 Juil 2018, 13:01

Bonjour Lotus,

Je t'envoie un message au nom de la CIP ( Coordination des intermittents et précaires) de Strasbourg. Nous aimerions te rencontrer pour te soutenir et t'aider à combattre la machine infernale de l'administration française.
Voici mon adresse mail: mariongrandjean5@gmail.com
Je suis sur la route jusque mi aôut. Mais je serais disponible à mon retour.
En attendant tu peux saisir le "défenseur des droits": 09 69 39 00 00/ https://www.defenseurdesdroits.fr/fr/sa ... des-droits
Courage
Marion
Marion Grandjean
 
Messages: 1
Inscription: 11 Juil 2018, 12:50

Re: Pôle Emploi, RSA, Bénévolat et compagnie : la joie !

Messagede Lotus » 25 Juil 2018, 10:23

Bonjour à tous,

Merci pour vos messages, auxquelles je ne pouvais répondre avant.
Je suis actuellement sous médicaments à cause de mes douleurs et attends avec impatiente ma prochaine opération.
Je n'avais plus énormément le coeur a faire certaines choses, mais j'arrive un peu à rebondir ces derniers jours.

J'ai longtemps travaillé avec des allocataires du RSA. Je ne sais pas si c'est la même chose dans tous les départements, mais pour ceux qui étaient dans votre cas, il y avait la possibilité de signer un "contrat d'engagement réciproque santé", avec une assistante sociale. Le RSA visant à des démarches d'insertion, la santé est un préalable incontournable pour pouvoir accéder à un emploi. Voyez éventuellement avec une assistante sociale, qui peut éventuellement monter une demande d'aide financière pour vos frais de santé.


Comme je l'ai mis plus haut dans la conversation je suis en accompagnement social (....)
Je suis avec une assistante sociale qui ne m'aide en rien depuis le départ.
Elle n'a pas pu (ou alors n'à pas eu envie) de m'aider pour remplir des papiers pour la sécurité social, n'y pour faire une demande de prise en charge, n'y pour faire des démarches car (je cite..) : ces compétences ne lui permettent pas de m'aider, c'est hors de ces compétences...

En gros hormis me faire signer une feuille de présence, et faire des commentaires il n'y a rien.

J'ai quand même eu droit à des perles de toutes les sortes de la part de l'assistante sociale :

- Pourquoi voulez-vous vous faire opérer de la hanche ? De nos jours il y a de très bonnes cannes pour les déplacements.
- Faire une reconnaissance pour handicapés c'est difficile (... je n'ai jamais eu l'idée de faire une demande auprès de la MDP)
- Vous faire la mâchoire c'est purement esthétique....moi aussi mon sourire est vilain
- Vous êtes jeune, le conseil général va vous dire un moment d'arrêter vos conneries

J'ai bien sûr demander un changement de conseiller / assistante sociales car c'est il faut bien le dire VRAIMENT LAMENTABLE.
Je pensais déjà avoir atteints des sommets avec les remarques de Pôle Emploi mais enfaîte non !

Enfaîte j'ai l'impression d'être toujours dans le jugement.
Je ne demande pas un traitement de faveur mais j'estime que je mérite largement mieux que ceux genre de commentaires absolument immonde.
Et surtout que même si je touche un RSA je ne mérite pas ce genre de commentaires, personnes ne devraient subir ce genre de chose.

J'attends donc maintenant une réponse de la part du conseil général afin de pouvoir changer d'assistante sociales, et s'ils refusent de le faire alors je pense à faire des démarches afin de ne plus avoir le RSA.
Plutôt être sans rien avec mon père et sa pauvre retraite que de subir des jugements, du harcèlement administratif et de crouler sous les démarches.
Lotus
 
Messages: 4
Inscription: 28 Juin 2018, 13:36

Suivante

Retourner vers Raconter votre histoire

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron