Refus ARE suite démission pour 1 jour sans contrat en 3 ans

Mettre des mots sur une situation, témoigner...

Refus ARE suite démission pour 1 jour sans contrat en 3 ans

Messagede AlexSand » 20 Sep 2018, 14:57

Bonjour,
J’ai quitté un emploi de chargée de formation que j’occupai depuis 3 ans pour un projet plus attrayant. Malheureusement, il s’est avéré que mon nouveau directeur était à la limite du harcèlement (mails à 23h, coups de téléphones soirs et weekends...) Bref j’ai démissionné au bout de 2 mois de ce nouveau job et ai rebondi immédiatement sur un projet amnené par une ami dans une tout autre branche que le commerce. Cette expérience n’a pas été concluante puisque nous avons décidé de mettre fin à la période d’essai après 2,5 mois. (Fin du fait de l’employeur).
Malgré 8 ans de cotisation sans discontinu, Pole emploi me reproche que mon contrat (le premier duquel j’ai démissionné) avait pris fin le jeudi 29 mars 2018 et que le contrat suivant n’avait débuté que le 2 Avril 2018 soit un trou de 1 journée.
De fait ils concidèrent que je n’ai pas travaillé 65 jours concécutifs et que je n’ai pas les 3 ans d’ancienneté.
Je suis effondrée car je travail depuis 8 ans, sans aucun jour de chômage. J’ai fait en sorte que mes contrats s’enchaînent, sans me douter que j’aurai un jour besoin d’une aide au retour à l’emploi et je me retrouve aujourd’hui sans ressources depuis le 1 juillet pour une malheureuse journée sans contrat.

Avez-vous une idée pour solutionner cela?

Merci de votre aide

Bien entendu Pole emploi se cache dérrière la loi sans chercher à comprendre la situation.... tout cela à cause d’une simple journée
AlexSand
 
Messages: 1
Inscription: 20 Sep 2018, 14:42

Re: Refus ARE suite démission pour 1 jour sans contrat en 3 ans

Messagede Rosecelavi » 20 Sep 2018, 16:26

Bonjour AlexSand,

Bref j’ai démissionné au bout de 2 mois de ce nouveau job et ai rebondi immédiatement sur un projet amnené par une ami dans une tout autre branche que le commerce. Cette expérience n’a pas été concluante puisque nous avons décidé de mettre fin à la période d’essai après 2,5 mois. (Fin du fait de l’employeur).


S'agissant l'une des démissions pouvant être considérées comme étant légitimes dans le cadre de l'Accord d'application n° 14 du 14 avril 2017 pris pour l'application des articles 2, 4 e) et 26 §1er b) du règlement général annexé à la convention du 14 avril 2017 relative à l'assurance chômage :

Le salarié qui justifie d'une période d'emploi totalisant 3 années d'affiliation continue au régime d'assurance chômage et qui quitte volontairement son emploi pour reprendre une activité salariée à durée indéterminée, concrétisée par une embauche effective, à laquelle l'employeur met fin avant l'expiration d'un délai de 65 jours travaillés.


Effectivement, le fait que vous avez démissionné d'un emploi pour en rejoindre un autre duquel vous avez aussi démissionné, fait que vous ne vous trouvez pas dans ce cas de figure.

Vous n'entrez pas non plus dans ce cadre là :

Démission pour reprendre un emploi à durée indéterminée

Le salarié privé d’emploi, qui ne s’est pas inscrit comme demandeur d’emploi entre sa démission et sa reprise d’emploi et qui voit son contrat de travail rompu par l’employeur avant l’expiration d’un délai de 65 jours travaillés, tels que définis à l’article 3§2 du règlement AC, peut bénéficier des allocations.


Lorsque vous aurez effectué au moins 65 jours de travail suite à votre démission, vous pourrez représenter un demande d'indemnisation. Cela signifie que, la perte de votre dernier emploi ne vous étant pas imputable, les jours effectués peuvent s'ajouter à votre prochaine période de travail, et, à partir du moment où vous perdez ce nouvel emploi suite à une fin de contrat ou un licenciement, et que la somme des jours de votre précédents contrats et celle des jours de votre nouveau contrat dépasse les 65 jours, vous pourrez faire une demande d'indemnisation. Evitez l'intérim parce que cela ne marchera pas. Vous pouvez en revanche, éventuellement, effectuer un contrat (ou des contrats) en CESU :

https://www.cesu.urssaf.fr/info/accueil ... r-qui.html

Ou un autre CDD, même court.

Si vous cherchez activement un emploi, que vous pouvez récolter toutes les preuves de vos recherches, vous pourrez faire une demande à Pôle Emploi d'examen à 121 jours par l'Instance Paritaire Régionale qui, à partir des preuves que vous apporterez, consentira ou PAS, à vous ouvrir des droits.

Cette solution reste assez aléatoire.

Cordialement,

Rosecelavi
Rosecelavi
 
Messages: 25353
Inscription: 29 Juin 2008, 08:45
Localisation: Lyon


Retourner vers Raconter votre histoire

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron