Plus aucuns droits ARE /ASS etc

Plus aucuns droits ARE /ASS etc

Messagede Maxlamenace » 07 Nov 2016, 08:55

Bonjour !!
je me permet d'exposer ma situation , qui , ma foi , me fait excessivement peur !

je travallais jusqu'à présent dans l'aéroportuaire , ( j'ai refais ma formation en juillet 2015 ) , j'ai quinze années d'expérience dans le milieu !, je l'avais quitté un temps soit peu pour motifs personnels !
donc ,je finis ma formation puis 48h après mes resultats on me propose un poste ( ça c'est bien ) ! j'habite dans le sud de la france ! et l'on me propose de partir en bretagne , qu'a cela ne tienne je fonce ! mais j'ai due faire 1100km pour un CDD DE 18h semaine ( imaginez la motivation ) ..........je l'avais la motivation !! surtout que le job la haut etait tres correct !bref ! soit dit !
je vous résume , ......la meme entreprise durant l'été 2016 me recontacte pour un éventuel poste à créer sur Toulouse , le NOUVEAU directeur régional qui ne me connait pas ( et moi de meme ) m'entretien sur le net et par telephone !! il me cuisine 3 mois ( 3 mois durant lesquels j'etais avec une entreprise concurente également en cdd ) !!
il me propose un premier salaire ( non conforme a la convention de mon emploi ) !! je lui dis de rehausser celui ci ( que nenni ) bon , ok !!! je lui fais part de mes inquiétudes quand à la vie toulousaine ( financiere) .......600€ de loyer contre 1450€ brut de salaire ne m'interessait pas !! ( chacun ses choix ) !
qu'a cela ne tienne je retrouve un loyer correct , et ...j'arrive a toulouse , là bizarrement le salaire est monté ( oh miracle ) a 2100€ brut et 450€ net de prime ( waouuu ) !! SAUF QUE..
-hélas dès mon arrivé sur les lieux j'ai signé mon contrat un peu précipitemment ! et , mon role sur le nouveau lieu n'avait rien à voir avec ma fonction de base !! j'essaie quand meme de m'y interesser ( le salaire etant allechant ) .....mais , mes petits soucis physiques entre en compte ( j'ai une reconnaissance RQTH) , l'ancien responsable en Bretagne etait au courrant , et celui de toulouse je lui montre ma reconnaissance , mais il s'en fiche et fait la sourde oreille !! ( il me dit que il n'y a que des tout petits colis a porter) SAUF QUE dans ma fonction on ne porte RIEN......donc , je commence a ne pas etre d'accord avec le poste !
le lendemain (ayant reflechis toute la nuit) je vais voir le responsable , et lui démontre que le poste n'est pas pour moi etc , et que ce n'est en rien avec ce qui avait ete dit avec le DR.
donc il me fait signer un papier ( j'ai demandé mon droit de retrait en fonction de la période d'essai ) MAL M'EN A PRIS...........( nul n'est censé ignorer la loi , je sais je sais ) mais là , je dois dire que j'ai ete pris de cours si je puis dire ! je ne voyais pas le lien entre une DEMISSION et une rupture de période d'essai (surtout que c'etait 48h apres avoir débuté ce présumé emploi ( qui réunissait en fait 4 emplois ) !
j'etais étonné également de la rapidité avec laquelle pole emploi avait traité mon dossier ( voyant sur le site que " votre dossier a ete traité patati.....) !! bon , et je reçois un courrier papier m'annonçant la SENTENCE .............VOUS AVEZ DEMISSIONNE !! non mais euuuuuh ???? moi ??? !! mais j'ai tout bonnement mis fin a une période d'essai dis je !!!!
je ne savais en aucunes manieres que pour eux , c'etait considéré ainsi !!
je demande au comptable de l'entreprise s'ils peuvent changer l'intitulé " rupture a l'initiative du salarié" .....par initiative de employeur .........le DR ( qui m'en veut d'etre partit REFUSE ) bon , ainsi soit il !
j'essaie de parler a des conseillers pole emploi ...........on m'envoie sur les roses comme un mal propre
j'appele 3949.......parfois 35mn d'attente avant d'avoir quelqu'un !
j'ai photocopié les mails de ma conseillere qui m'indique ( textuellement) , je n'aie pas de " tuyaux " a vous proposer vous n"aviez pas qu'a démissionner , je vous conseille donc de travailler ( 91 jours /455h blablablaaa) .....
A cela elle me dit qu'"elle ne peut plus me suivre ....bon ok !
je me renseigne au 3949 pour connaitre mon nouveau conseiller et demander un rdv afin de rebondir !! .......j'y arrive a le trouver et là il m''écrit : trouver vous un AUTRE conseiller( là je commence a rever ) .........je lui reponds mais c'est VOUS mon nouveau conseiller ( blablabla ) ......je commence a fumer du crane ! j'appele pole emploi pour leur signifier ce méli melo !! ( je leur demande de lire les mails de ces deux conseillers ........la dame au bout du fil est tout étonné de lire ce qu'ils m'ont écrit !! elle etait mal a l'aise !! ( appréciable et humain de sa part ) , elle me conseille d'aller a mon pole emploi donc , de vive voix ( et de face) !! j'y vais le lendemain ......
Le lendemain je demande un rdv avec ce NOUVEAU conseiller !! là on me dit il faut appeler le 3949 ( alors je leur montre les mails photocopié ) ca ne lui fais ni chaud ni froid ( j"adore ) !! .......je lui demande d'etre reçue par un Monsieur que je connais !! elle me dit qu'il n'est pas là , ( ooooh c'est baloooo) , justement je lui écrit sur Linkedin , et il me dit qu'il est dans les locaux , j'insiste pour le voir ( et elle me l'appele ) !
A partir de là il me présente une nouvelle conseillere qui s'occupe de moi (on verra ce que ca donnera ) !

J'essaie d'avoir des droits ( minimes ) , le CCAS de ma ville appele la CAF , pour une aide , .......la CAF me rappele et me dit que compte tenue de ma situation je n'aie droit a rien !!
mais a tete reposée , je ne sais plus les aides de la CAF ( mélangés a celles de pole emploi )
pole emploi je suis punie durant 4 mois jusqu'au 11 janvier ( ca je le sais ) !! aussi ai je écrit une lettre de réclamation a la directrice de mon pole emploi (pour suivre la procédure pour le médiateur ) .......je ne m'étonne pas de la réponse ( faut pas rever ) mais au moins que cette personne m'entende ! CAR
Apres la sentence du courrier m'indiquant que je suis réduit a 0000 ......72h apres je trouve une annonce , on me veut , je prends RDV afin de connaitre l'employeur etc , je fais 800km ( normalement pris en charge par pole emploi ) et là la responsable de l'entreprise m'explique qu'elle veut m"embaucher en CDI ....mais 110h !! ( cela ne me suffit pas en rapport avec mes dettes personnelles ) alors je demande de faire reviser ma SENTENCE ( chose qui parait invraisemblable pour cette P....d'institution de fous) , donc j'ai retrouvé un job , je fais amende honorable de mon acte ( de toulouse ) , je ne savais pas les aboutissant de quitter un emploi durant la période d'essai !! et ..au final on me laisse sur le carreaux !
a ce jour , je n'aie plus de logement , plus de salaire , pas de minima sociaux ! je ne sais plus comment défendre mes droits ( ou ma vie si j'ose dire ) ! car ce n'etait pas dans mon intention " pure " de démissionner a proprement parlé , ( et si j'avais sue ) !!

Ce matin je lis sur le site de l'unédic , qu'il existe un DROIT D"OPTION ! ( sachant que avant ce " drame " j'ai cotisé 459 jours ) et tout cela est " apparemment " réduit a zéro !! merci la motivation que cela procure !! et la gifle également , je ne sais plus du tout quoi faire !!

j'espere que ce " récit " en inciteras plus d'un a BIEN REGARDER et LIRE son contrat avant d'agir sur le coup !

Bien a vous
Maxlamenace
 
Messages: 32
Inscription: 07 Nov 2016, 08:20

Re: Plus aucuns droits ARE /ASS etc

Messagede Rosecelavi » 07 Nov 2016, 15:42

Bonjour Maxlamenace,

Oui, la démission pendant la période d'essai d'un emploi ne permet pas l'ouverture des droits, et s'il vous restait un reliquat, il ne faudrait pas que vous ayez effectué 91 jours ou 455 h durant cette période d'essai, vous ne pouvez plus percevoir votre reliquat non plus. Il existe deux possibilités pour obtenir une indemnisation :

- réexamen à 4 mois, qui est aléatoire, cela dépend à la fois du dossier de recherches d'emploi que vous présenterez, des reprises d'emploi même courtes, éventuelles que vous pourrez démontrer, et des partenaires sociaux qui "jugeront" s'ils vous accordent ce "rattrapage" après 4 mois
- travailler au moins 91 jours ou 455 h pour neutraliser la démission et vous permettre de percevoir des indemnités sachant que votre contrat de travail se terminera forcément contre votre gré si vous ne voulez pas vous retrouver dans la même situation (fin de CDD, rupture à l'initiative de l'employeur, rupture conventionnelle).

Pour les déboires que vous avez rencontrés dans le cadre de votre travail (non respect des règles du droit du travail ou autres, non respect des droits liés aux personnes ayant un reconnaissance de travailleur handicapé...), il faut que vous vous adressiez à l'inspection du travail. Vous pourrez ensuite rencontrer un conseiller prud'homal d'un syndicat pour voir si vous pouvez déposer une plainte aux Prud'hommes.

le lendemain (ayant reflechis toute la nuit) je vais voir le responsable , et lui démontre que le poste n'est pas pour moi etc , et que ce n'est en rien avec ce qui avait ete dit avec le DR.
donc il me fait signer un papier ( j'ai demandé mon droit de retrait en fonction de la période d'essai ) MAL M'EN A PRIS...........( nul n'est censé ignorer la loi , je sais je sais ) mais là , je dois dire que j'ai ete pris de cours si je puis dire ! je ne voyais pas le lien entre une DEMISSION et une rupture de période d'essai (surtout que c'etait 48h apres avoir débuté ce présumé emploi ( qui réunissait en fait 4 emplois ) !


Malheureusement, voici les cas de démissions légitimes et je ne vois un des cas dans lequel vous pourriez rentrer :

http://www.unedic.org/quesitons-reponse ... mon-emploi

Ce matin je lis sur le site de l'unédic , qu'il existe un DROIT D"OPTION ! ( sachant que avant ce " drame " j'ai cotisé 459 jours ) et tout cela est " apparemment " réduit a zéro !! merci la motivation que cela procure !! et la gifle également , je ne sais plus du tout quoi faire !!


Pour pouvoir prétendre au droit d'option, il faut avoir un reliquat d'indemnités, mais il faut aussi que votre dernière période travail vous permette d'ouvrir des droits, ce qui ne semble pas le cas au regard des informations que vous m'indiquer.

En revanche, je ne comprends pas que l'on vous essuyez un refus pour le RSA. Je vous invite à aller voir une assistance sociale au plus vite. Puis, si vous voyez que cela ne s'arrange pas, il faudrait adresser un courrier à la CAF pour leur demander pourquoi, alors que vous n'avez aucun revenu, vous ne pouvez pas percevoir le RSA (à moins que vous n'ayez pas 25 ans ?), vous leur demanderez que l'on vous transmettre les textes de références ainsi que les possibilités de recours. Vous déposerez ce courrier à la CAF contre tampon dateur/cachet de la CAF, et demanderez une copie de ce courrier ainsi vous aurez un accusé de réception de ce courrier dument tamponné.

Courage !

Pour le Médiateur, vous pouvez toujours relancer, mais cela m'étonnerait que celui-ci puisse faire des préconisations qui n'entrent pas dans le champ de la convention d'assurance chômage.

Cordialement,

Rosecelavi
Rosecelavi
 
Messages: 25353
Inscription: 29 Juin 2008, 08:45
Localisation: Lyon

Re: Plus aucuns droits ARE /ASS etc

Messagede Maxlamenace » 07 Nov 2016, 18:10

Merci infiniment pour toutes ces réponses ,

Oui j'ai essuyé un refus de la part de la caf , j'ai trouvé bien évidemment cela , outrageant ( en rapport avec la situation ) !
ils en ont déduis que par rapports aux derniers mois ( aout septembre octobre ) je gagnais " trop bien " ma vie .......bon cela il n'en n'ont pas dit un mot bien entendu !
la somme apparemment dépassais le quota , mais la personne ( au bout du fil ) car je n'aie aucuns papiers attestant ce refus ( étonnant) , me dit que celui ci est également en rapport avec cette " démission ' ! là , je reste stoique , mais à quoi bon !!
n'etant pas chez moi , je n'aie plus d'imprimante etc etc afin de pouvoir avoir un papier , pour avoir un rdv CAF , c'est apocalyptique !! ( je n'en n'aie meme pas eu un physique pour une premiere demande car oui j'ai vue une A.sociale le 31 octobre ( je la revois ce 09 novembre car là je vais devoir vivre avec zero euro durant 4 mois , c'est totalement dingue !!
donc oui moi aussi je suis stupéfait !
là ce soir j'ai paufiné ma lettre a la médiatrice ! , je viens de l'envoyer avec un maximum de pieces jointes ! j'ai parlé avec la secretaire de ma directrice de mon pole emploi cet apres midi qui ma contacté suite à ma lettre RECO ) , c'est deja bien !!

Je reste positif , mais je comprends ( avec la maniere) ce que vous m'annoncez sur les "textes " , car moi aussi en rapport avec mon emploi suis obligé de respecter des procédures ( que le client n'approuve pas forcément , oui je me met à la place des gens afin de comprendre ( et avaler l'information pas toujours facile ) surtout que là , il s'agit de subsistance !! et non de fioritures !
en tout cas merci pour tout ces petits détails ! ( desolé de vous avoir écrit une encyclopédie ) :)

Cordialement
Maxlamenace
 
Messages: 32
Inscription: 07 Nov 2016, 08:20

Re: Plus aucuns droits ARE /ASS etc

Messagede Maxlamenace » 07 Nov 2016, 18:11

j'avais oublié de dire ( peut etre)
j'ai travaillé pour une autre entreprise juste avant celle là du 01 mai ( et oui ) , jusqu'au 31 aout , ( et pour info j'ai 45 ans )

Bien a vous
Maxlamenace
 
Messages: 32
Inscription: 07 Nov 2016, 08:20

Re: Plus aucuns droits ARE /ASS etc

Messagede Rosecelavi » 07 Nov 2016, 18:43

Est-ce à dire que vous rentreriez dans ce cas de figure là :

Démission d’un emploi trouvé après un licenciement, une rupture conventionnelle ou une fin de CDD. Le salarié qui prend l’initiative de cesser l’activité reprise peut bénéficier des allocations de chômage, même s’il ne s’était pas inscrit comme demandeur d’emploi après la fin de son précédent contrat de travail. Une condition : la durée de l’emploi repris ne doit pas avoir excédé 91 jours (3 mois).


Cordialement,

Rosecelavi
Rosecelavi
 
Messages: 25353
Inscription: 29 Juin 2008, 08:45
Localisation: Lyon

Re: Plus aucuns droits ARE /ASS etc

Messagede Maxlamenace » 07 Nov 2016, 18:48

En fait , et cela je n'en sais rien , un ami m'a dit que peut etre oui ( selon ses dires) !

Mais , a chaque fois que j"ai fais un CDD , chaque mois j'ai déclaré mes heures , et sur la déclaration j'ai toujours indiqué ( toujours a la recherche d'un emploi ) donc mise a part l'an passsé ( juillet 2015 ) , ou l'on m'a radié suite a ma formation ( car oui j'ai vue le subterfuge de pole emploi ) on nous radie lorsque l'on est en formation , mais pas lorsque l"on fait un cdd ( aller comprendre ) !
donc entre le contrat du 01/05 au 31/08 ( fin normale de cdd ) et celui du 05 septembre , je n'aie pas été radié !!
j'ai déja vue ce texte que vous me présentez !! mais je ne sais pas s'il est applicable !!
a mon grand regret
Maxlamenace
 
Messages: 32
Inscription: 07 Nov 2016, 08:20

Re: Plus aucuns droits ARE /ASS etc

Messagede Maxlamenace » 07 Nov 2016, 19:32

JE RENTRE TOUT A FAIT DANS CE CADRE LA , OUI........mais je ne savais pas interpreter le texte que vous me montrez ( je les aies tous épluchés )!

contrat de 2015 : janvier jusqu'au 2(9) février !
mars , chomage
avril 15 jrs en bretagne ( job avec cette entreprise)
mai a aout job cdd avec autre entreprise ( toujours bretagne)
septembre toulouse
----------------------------------------------* le tout , en CDD chaque fois ---------------
Maxlamenace
 
Messages: 32
Inscription: 07 Nov 2016, 08:20

Re: Plus aucuns droits ARE /ASS etc

Messagede Maxlamenace » 07 Nov 2016, 20:35

j'en profite de vous demandez si vous pouviez me " traduire " ce texte ! afin de l'exploiter et me defendre au CAS ou on réfute encore celui ci !! malgré que , en effet je sois dans ce cas là !
parce que quand je vois écris ( meme s'il ne s"etait pas inscrit ) , non en effet je n'etais pas inscrit , je ne m'etais pas RE inscrit du moins !! c'est cela qui me "titille " !! je n'aie pas eu à m'inscrire ni quoi ni qu'es-ce !!
je bute sur ce petit bout de phrase

Merci de pouvoir m'éclairer quand vous aurez le temps !

Bien à vous
Maxlamenace
 
Messages: 32
Inscription: 07 Nov 2016, 08:20

Re: Plus aucuns droits ARE /ASS etc

Messagede Rosecelavi » 08 Nov 2016, 15:50

Bonjour Maxlamenace,

Il faut que vous adressiez un courrier, en recommandé avec accusé de réception, à l'attention du Directeur du Pôle Emploi dont vous dépendez. Vous écrirez en OBJET : CONTESTATION DE REJET D'INDEMNISATION PRONONCE A TORT

Voilà ce que vous pouvez rédiger :

Monsieur le Directeur,

Une décision de rejet d'indemnisation m'a été notifiée.

Or, après avoir fait des recherches et m'être renseigné, j'ai pu constater que malgré ma démission, je pouvais percevoir des allocations de chômage car j'entre dans le cadre ci-dessous :

Démission d’un emploi trouvé après un licenciement, une rupture conventionnelle ou une fin de CDD. Le salarié qui prend l’initiative de cesser l’activité reprise peut bénéficier des allocations de chômage, même s’il ne s’était pas inscrit comme demandeur d’emploi après la fin de son précédent contrat de travail. Une condition : la durée de l’emploi repris ne doit pas avoir excédé 91 jours (3 mois).
(vous pouvez mettre le lien sur le courrier : http://www.unedic.org/quesitons-reponse ... mon-emploi)

Je vous demande donc de bien vouloir réexaminer ma demande d'indemnisation, à défaut, je vous demande de bien vouloir m'adresser une décision motivée en fait et en droit et de m'indiquer les voies, modalités et délais de recours.

Bon, je ne suis pas sûre du tout que ça marche car je ne connais pas TOUT votre dossier, et qu'il y a, y compris dans cette exception, d'autres éléments qui peuvent entrer en compte dans cette décision. Mais c'est important de tenter le coup.

Tenez-nous au courant,

Cordialement,

Rosecelavi
Rosecelavi
 
Messages: 25353
Inscription: 29 Juin 2008, 08:45
Localisation: Lyon

Re: Plus aucuns droits ARE /ASS etc

Messagede Maxlamenace » 08 Nov 2016, 15:59

Bonjour et merci a vous !
c'est deja pas mal , il y a de l'information , et ce que vous m'avez permis de (re)voir , me fait quelque peu de bien , ce n'est mieux que rien du tout !

je vous est tout dit de cette histoire de dingue , ( hier soir j'ai transmit ce texte ainsi que mon histoire a la médiatrice de pole emploi ) , on verra ce qu'ils en disent !

En effet , ce qui me chiffonne un peu, c'est que , n"étant pas le seul dans ce genre de problématique , et ,connaissant leur travail , cela m'étonne que l'on ne ce soit pas rapproché ( le bureau de la directrice de mon pole emploi ) sur ce texte !
-peut etre qu"ils ont omis de voir que j'avais eu un CDD juste avant
-peut etre que tout betement ils ne connaissent pas ce texte
-peut etre qu'avec la surcharge de travail , ils ne prennes pas la peine d'étudier en profondeur le dossier ( a mon grand détriment)
l'erreur est elle humaine ! allez savoir !

En tout cas , merci a vous pour cette " lettre type " ! je vous en remercie infiniment :)
je vous tient au courrant de cette rocambolesque situation
Cordialement
Maxlamenace
 
Messages: 32
Inscription: 07 Nov 2016, 08:20

Suivante

Retourner vers Pour exposer d'autres problèmes en lien avec Pôle emploi

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

cron