Radiation période essai

Refus d'une visite médicale, d'une action de formation, d'une action d'insertion, d'un contrat de professionnalisation, d'un contrat aidé, etc

Radiation période essai

Messagede Charlene54600 » 08 Mar 2018, 17:15

Bonjour je suis vraiment embêtée suite à une rupture en mauvais terme avec une entreprise très réputée comme "fouteuse de merde"
Je vous explique.
Samedi j'ai postulé à une offre, on m'apelle de suite pour un entretien téléphonique et signature contrat par mail. On me vend du rêve etc, et comme une godiche je signe sur le champs car c'était l'emploi de rêve. Je signe un CDD de 6 mois avec 15 jours de période d'essai.

Je débute donc le lundi avec 2 heures de ménages chez une cliente. Déjà, les informations fournis sont fausse (mauvaise adresse) et personne m'explique ce qu'il y a à faire. Je trouve tout de même le domicile de la personne grâce aux villageois.
Le lendemain je vais pour 3h de travail chez une nouvelle cliente qui n'a pas été prévenue de mon arrivé.
Suite à cela je me rend sur internet pour y voir les avis, et la seau d'eau froide, une entreprise à problème, qui ne paye pas en temps en heure, qui ment, qui menace, qui ne respecte pas les conditions et j'en passe.
Je leur informe de mes inquiétudes et leur explique que je vais probablement arrêter dans quelques jours.
Le mercredi j'avais une mission de 3h chez une cliente, mais mon véhicule est tombé en panne et aucun moyen de m'y rendre, impossible de les avoir au téléphone pour leur prévenir de mon absence, je leur envois donc un email mail, qu'ils ont du voir puisqu'il on envoyé une personne pour me remplacer.
Par la suite je contacte pôle emploi pour leur expliquer que le travail pour lequel je viens de signer ne convient absolument pas, que c'est une entreprise qui abuse des employés et ne respect pas leur client etc, on m'assure que je peux démissionner sans conséquence (radiation) et sans préavis puisque cela faisait que 3 jours que je travaillais.
Le soir même jenvois un mail à l'entreprise pour les informer de ma démission (qui est en tout début de période d'essai) et qu'une lettre en recommandé avec signature était partie.
Aujourd'hui je reçois un premier mail m'informant que je n'ai pas justifié mon absence d'hier (alors que j'avais bien stipulé par mail que jetait en panne, et suis était injoigable par téléphone) et que ma démission avait obligatoirement un préavis, et m'ont donc demandé de travailler aujourd'hui 2h. Je leur ai fait part que de toutes manières mon véhicule était toujours en panne et que le lieu où je devait me rendre n'a pas de transport en commun.
Ils m'ont répondu par la suite avoir signaler à pôle emploi un abandon de poste dans motif, et m'ont menacé que je subirait les conséquences, par la suite ils ont bloqué mon compte internet que j'avais chez eux, qui nous permettait de communiquer.

Jai de suite informer pôle emplois et ma conseillère par mail, mais je suis morte de touille de perdre mes indemnisation suite à tout sa, a cause d'une entreprise de merde, désolée du terme, qui a tout de même était signalée à pôle emploi...
Jattends vos réponse avec impatience...
Charlene54600
 
Messages: 2
Inscription: 08 Mar 2018, 16:57

Re: Radiation période essai

Messagede Charlene54600 » 08 Mar 2018, 17:40

Personne ??? :(
Charlene54600
 
Messages: 2
Inscription: 08 Mar 2018, 16:57

Re: Radiation période essai

Messagede Rosecelavi » 09 Mar 2018, 12:53

Bonjour Charlene54600 ,

Votre reprise d'activité de laquelle vous avez démissionné par lettre recommandée avec A. R. (et vous avez bien fait !) n'a pas duré plus de 6 jours, par conséquent votre indemnisation va reprendre, voir ici les textes :

https://www.unedic.org/indemnisation/fi ... /demission

Démission d’une activité reprise

Une personne qui, après avoir bénéficié d’une ouverture de droits, reprend une activité salariée, peut être amenée à en démissionner.

Dans cette situation, que le salarié soit inscrit ou non sur la liste des demandeurs d’emploi au moment de ce départ volontaire, la démission peut être considérée comme légitime si elle intervient après une ou plusieurs reprises d’emploi n’excédant pas 65 jours travaillés ou 455 heures travaillées depuis l’ouverture de droits précédente. Le versement du droit à l’ARE pourra alors être poursuivi ou repris (Art. 26 §1 b) et §2 du règlement AC).

De plus, le salarié qui bénéficie d’un reliquat de droit et qui est inscrit comme demandeur d’emploi peut quitter un emploi repris lorsque :

l’activité salariée reprise a duré moins de 6 jours travaillés,
ou si l’intensité de l’activité salariée reprise est inférieure à 17 heures hebdomadaires.

Dans ces deux situations, le départ volontaire de l’activité salariée ne fait pas obstacle à la poursuite du paiement de l’ARE (Art. 26 §2 du règlement AC).


et là :

https://www.unedic.org/indemnisation/te ... -annexe-la

Section 6 - Conditions de poursuite et reprise du paiement
Art. 26 -
§ 1er -

Le salarié privé d'emploi qui a cessé de bénéficier du service des allocations, alors que la période d'indemnisation précédemment ouverte n'était pas épuisée, peut bénéficier d'une reprise de ses droits, c'est-à-dire du reliquat de cette période d'indemnisation, après application, le cas échéant, des articles 9 § 2 et 10 dès lors que :

a) le temps écoulé depuis la date d'admission à la période d'indemnisation considérée n'est pas supérieur à la durée de cette période augmentée de 3 ans de date à date ;

b) il n'a pas renoncé volontairement à la dernière activité professionnelle salariée éventuellement exercée ou à une autre activité professionnelle salariée dans les conditions prévues à l' article 4 e) , sauf cas prévus par un accord d'application. Cette condition n'est toutefois pas opposable :

aux salariés privés d'emploi qui peuvent recevoir le reliquat d'une période d'indemnisation leur donnant droit au service des allocations jusqu'à l'âge auquel ils ont droit à la retraite à taux plein, et au plus tard jusqu'à l'âge prévu au 2° de l'article L. 5421-4 du code du travail ;
aux salariés privés d'emploi qui ne justifient pas de 65 jours travaillés ou 455 heures travaillées.

§ 2 -

Lorsque le salarié privé d’emploi en cours d’indemnisation justifie d’au moins 65 jours travaillés ou 455 heures travaillées depuis sa précédente ouverture de droits, la poursuite de l’indemnisation est subordonnée au fait qu’il ne renonce pas volontairement à sa dernière activité professionnelle salariée.

Cette condition n’est pas opposable lorsque le départ volontaire met fin à une activité qui a duré moins de 6 jours travaillés ou qui représente moins de 17 heures travaillées par semaine.

Cette condition n’est pas opposable aux salariés privés d’emploi qui peuvent recevoir le reliquat d’une période d’indemnisation leur donnant droit au service des allocations jusqu’à l’âge auquel ils ont droit à la retraite à taux plein, et au plus tard jusqu’à l’âge prévu au 2° de l’article L. 5421-4 du code du travail.

Tout départ volontaire non opposable en application des alinéas ci-dessus ne peut être remis en cause ultérieurement.


Donc pas de souci et de vous mettre la rate au court bouillon.

Maintenant, il est vrai que l'on ne répond pas aux messages forcément dans le 1/4 d'heure qui suit le dépôt du message, et qu'il nous arrive même de répondre que le lendemain, ou encore de fermer le forum pour nous reposer, en particulier le week end à partir du vendredi fin de matinée, le forum ne fonctionne pas avec des robots.

Bon week end

Cordialement,

Rosecelavi
Rosecelavi
 
Messages: 25353
Inscription: 29 Juin 2008, 08:45
Localisation: Lyon

Re: Radiation période essai

Messagede charleston » 29 Mar 2018, 05:25

Bonjour, suite à radiation pour avoir mis fin à une période d'essai, je dois envoyer un dossier pour réexamen par la commission paritaire en juin.
Pourriez-vous m'indiquer comment monter un dossier sérieux et lisible.
Doit-on l'envoyer en A.R avec accusé de réception à l'agence de l'inscription.
Merci
charleston
 
Messages: 4
Inscription: 25 Mar 2018, 11:21

Re: Radiation période essai

Messagede Rosecelavi » 29 Mar 2018, 22:05

Bonjour charleston,
Ce serait bien que vous nous disiez pourquoi vous avez démissionné, quelles sont les recherches d'emploi que vous faites, les résultats de ces recherches, nombre de reprises sur une période donnée, les éventuelles difficultés que vous rencontrez pour trouver un emploi. Bref, faites nous une proposition de lettre et nous vous conseillerons. Les partenaires sociaux ont mis ces règles en place pour «sanctionner» les personnes qui démissionnent, il faut donc justifier le pourquoi de cette démission et démontrer que l'on est actif dans sa recherche, voire que l'on retravaille régulièrement.

Cordialement,
Rosecelavi
Rosecelavi
 
Messages: 25353
Inscription: 29 Juin 2008, 08:45
Localisation: Lyon

Re: Radiation période essai

Messagede charleston » 30 Mar 2018, 11:50

Bonjour, cette radiation est le résultat d'une fin de période d'essai d'un cdi à mon initiative au bout de 8 jours (travail en inadéquation avec celui exposé en entretien d'embauche, fin du contrat au bout de 8 jours en février 2018).
L'envoi du dossier doit ce faire à partir du 8 juin.
J'ai 55 ans et il avait trop de manutention.
Je suis inscrit chez pole emploi depuis mars 2017.
J'ai effectué un cdd d'avril à novembre 2017.
J'effectue actuellement des contrats intérimaire dans la logistique.
Les difficultés lier à la reprise d'un emploi sérieux sont (je pense) du fait de mon age.
J'ai jusqu'a présent constituer un dossier avec tout les envois de candidature et les éventuelles réponses, ainsi que les fiches des périodes travaillées (une cinquantaine de feuilles).
je vous remercie pour votre réponse;
Cordialement.

P.S: je n'ai pas d'idée de lettre de justification (ai-ce bien nécessaire, je ne veux pas paraître pleurnicheur mais plutôt sérieux dans ma recherche d'emploi).
Comment envoyer ce courrier pour qu'il soit pris en compte par cette commission.
charleston
 
Messages: 4
Inscription: 25 Mar 2018, 11:21

Re: Radiation période essai

Messagede Rosecelavi » 30 Mar 2018, 22:56

Bonsoir charleston,

Il me semble que les éléments que vous mettez en avant concernant à la fois le motif de démission, et vos recherches d'emploi devraient être entendus par l'IPR, mais c'est vraiment très aléatoire.

Je vous propose de rédiger votre courrier et de le mettre sur le forum quand celui-ci sera ouvert (mardi).

Cordialement,

Rosecelavi
Rosecelavi
 
Messages: 25353
Inscription: 29 Juin 2008, 08:45
Localisation: Lyon

Re: Radiation période essai

Messagede charleston » 03 Avr 2018, 05:22

Bonjour, voici la lettre d'explication que j'ai rédiger

Mesdames, Messieurs

Je vous prie de trouver ci-joint les justificatifs de mes démarches pour l'emploi.

-copies des candidatures aux offres et réponses

-curriculum vitae

-justificatifs des périodes travaillées

J'ai été radié en février suite une rupture de période d'essai, la raison été que certaines taches du poste proposé n’étaient pas en adéquation avec celles exposé en entretien.
Il y avait beaucoup de port de charges lourdes et pénibles à supporter
J'ai 55 ans et ma condition physique est amoindrie, j'ai une scoliose et malgré ma bonne volonté, je ne me sentais pas capable d'y faire face très longtemps, j'ai donc décider d'y mettre un terme et de me consacrer à la recherche d'un travail qui soit compatible avec mes qualifications et à ma condition physique.
Je vous prie de croire que je ne me complaît pas dans cette situation de chômage et qu'il me tarde de retrouver un emploi pérenne.
Depuis mon licenciement économique j'ai toujours recherché avec assiduité un emploi en étant inscrit sur les nombreux sites qui regroupent les offres et je fais régulièrement cdd et missions d'intérim.
Cette période n'étant pas facile à vivre pour une famille avec de faibles ressources et afin d’effectuer mes recherches avec plus de sérénité, je sollicite l'indulgence de votre jugement.
Je vous prie de recevoir, Mesdames, Messieurs, mes salutations les plus respectueuses.
charleston
 
Messages: 4
Inscription: 25 Mar 2018, 11:21

Re: Radiation période essai

Messagede Rosecelavi » 03 Avr 2018, 21:13

Bonsoir charleston,

Si vous pouviez mettre en évidence, dans votre courrier, les périodes où vous avez travaillé, en les quantifiant, comme une sorte de totalisation des périodes pour les mettre en évidence, cela contre balancerait le paragraphe où il est question de pénibilité, et apporterait des éléments objectifs de votre volonté de travailler et de l'effectivité de votre recherche d'emploi assidue, car, quelle meilleure preuve peut on apporter pour démontrer que l'on cherche réellement un emploi que les preuves de travail effectifs.

En effet, si on ne cherche pas de travail, on ne trouve pas de travail, en revanche, on peut chercher sans trouver, et là, on ne peut pas apporter de preuves que l'on a bien cherché.

Essayez de voir comment vous pouvez inclure ces précisions.

Bonne chance,

Cordialement,

Rosecelavi
Rosecelavi
 
Messages: 25353
Inscription: 29 Juin 2008, 08:45
Localisation: Lyon

Re: Radiation période essai

Messagede charleston » 04 Avr 2018, 16:31

bonjour, merci pour vos conseils, je vais inscrire dans le courrier les périodes travaillées.
Je vous tiens au courant dès que possible.
merci
charleston
 
Messages: 4
Inscription: 25 Mar 2018, 11:21


Retourner vers Radiation pour tout autre motif ou désinscription

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 2 invités

cron