Observatoire Pôle emploi

Témoigner, s'informer, partager, être aidé

PARTICIPER AU FORUM NOUS SOUTENIR

Imprimer

""Témoignage : Le Pôle Emploi m’est tombé sur la tête…en me demandant 30 000€" "

Publié dans Actualité

J’ai 56 ans et j’ai toujours travaillé en tant que chauffeur-déménageur jusqu’en 2007 où j’ai eu un accident de travail. Mon arrêt de travail à duré plusieurs années et j’ai saisi le Conseil des Prud’hommes pour faire requalifier mes nombreux CDD en CDI. Un jugement a été rendu en ma faveur début 2012.

Il faut savoir que lorsque j’étais en CDD, j’étais inscrit à Pôle Emploi et admis à l’ARE (allocation de retour à l’emploi) avec par période des cumuls allocations et rémunération, ce qui est une situation tout à fait légale. J’actualisais ma situation tous les mois et j’envoyais une copie de ma fiche de salaire du mois en cours en indiquant bien mon identifiant. Je gardais une copie papier de toutes mes démarches, les lettres et avis de situation reçus de Pôle Emploi. Cela fait beaucoup de paperasses mais j’étais bien content après toutes ces années d’avoir tout conservé, surtout quand le litige s’est présenté !

En octobre 2012, étant apte à reprendre le travail je me suis inscrit au Pôle Emploi. Lors de mon inscription j’ai remis une copie du jugement requalifiant mes CDD en CDI ainsi que l’attestation de fin de paiement de la Sécurité Sociale de mon accident de travail.

L’enfer pour moi a commencé car la machine infernale de Pôle Emploi s’est déclenchée !

Un mois après mon inscription j’envoie une première lettre recommandée demandant à Pôle Emploi où en est le calcul de mon allocation car je n’ai pas reçu de paiement au titre de l’assurance chômage.

Je reçois un appel téléphonique d’un agent de Pôle Emploi m’informant que mon dossier sera long à traiter suite au jugement des Prud’hommes et que je risque d’être pénalisé car mes CDD on été requalifiés en CDI. Mon souffle est coupé, je ne sais pas quoi répondre. Comment vais-je faire sans le paiement des allocations ?

J’envoie plusieurs lettres recommandées qui ne reçoivent aucune réponse. Au mois de décembre, je suis finalement reçu par un agent qui me remet une simulation d’une dette mais qui me semble erronée. J’insiste, je renvoie une lettre recommandée et je décide de faire une copie de tous mes courriers envoyés au Pôle Emploi que j’envoie au Médiateur Régional.

Pensez à vérifier tous les jours la rubrique « vos courriers » dans votre dossier en ligne. 

Pendant plusieurs mois, j’envoie toujours des lettres recommandées pour essayer de régulariser ma situation et je reçois un email du Médiateur m’informant que mon dossier est à l’étude. En attendant toujours pas de paiement de Pôle Emploi !

En février 2013 « la bombe » est déposée dans ma boîte aux lettres. Une lettre de Relance Avant Mise en Demeure m’indiquant un trop perçu de plus de 30 000 euros.

Vous imaginez + de 30 000 euros !!! où est ce que je vais trouver une somme pareil en plus je suis sûr qu’elle n’est pas due. Ma femme travaille à mi temps, il me reste un enfant à charge et je suis reconnu Travailleur Handicapé, TOUT S’ECROULE AUTOUR DE MOI. C’est la première lettre que je reçois de Pôle Emploi en 5 mois et celle-ci m’indique qu’il m’avait informé de cette dette par courrier 3 semaines avant. Lettre que je n’ai pas reçue. Il faut savoir que Pôle Emploi n’envoie jamais leurs lettres en recommandée. C’est un cauchemar, je ne dors plus, je ne mange plus, je pense aux huissiers qui pourraient venir taper à ma porte. Alors que je n’y suis pour rien dans toute cette affaire, j’ai toujours déclaré honnêtement tous mes salaires et toutes les sommes perçues à Pôle Emploi aux impôts. J’angoisse… Et si j’avais un loyer à payer, cela ferait longtemps que ma famille et moi-même serions à la rue.

Je suis au bout du rouleau, heureusement que ma famille me soutient et je décide d’aller sur internet pour voir si d’autres personnes vivent le même cauchemar. Et c’est comme ça que j’ai découvert Recours et Radiation. Je ne sais plus où j’en étais alors j’ai exposé mon cas sur le forum et Rose-Marie m’a répondu très rapidement. Elle a su avec toute sa gentillesse et tout son professionnalisme me rassurer et elle a pris les choses en main en me proposant un rendez-vous avec l’un des avocats avec qui elle travaillait.

La lettre de convocation reçue par Pôle Emploi pour le début avril avait comme motif de définir les modalités de remboursements.

Ce motif veut dire ce que ça veut dire. Cependant à la réunion, Pôle Emploi m’a informé que c’était « une invitation » pour discuter.

Rose-Marie s’est déplacée de Lyon pour nous assister à « cette convocation », elle a été d’un soutien très efficace.

La conclusion de cette réunion est que Pôle Emploi va rétablir la situation avant l’indu et que le montant journalier de l’ARE va être recalculé.

Pour mémoire, il faut rester courtois, ne pas s’énerver. La politesse paye toujours car l’agent en face de soi n’a pas une tâche facile et agit sûrement de son mieux.

Dans mon malheur, j’ai eu de la chance, la machine s’est arrêtée au bout de 3 mois et j’espère d’ici quelques mois toucher le paiement mensuel de l’ARE, car le procédé doit être fait manuellement et on m’a demandé de comprendre que ça prendrait du temps !

A tous ceux qui liront ces quelques lignes, si vous savez que vous n’avez pas commis de fausses déclarations, il ne faut pas baisser les bras, ne pas vous laissé intimider par les courriers inhumains de Pôle Emploi (je sais c’est facile à dire), ni les appels téléphoniques. Il faut vous BATTRE, REAGIR. Si vous ne savez pas comment vous y prendre car il est vrai qu’on ne connait pas toutes les lois et que rédiger des lettres n’est pas toujours facile. C’est un monde impénétrable avec des règlements obscurs. Moi je n’y connais rien en paperasse, ma femme s’en est occupée pour moi. Il faut savoir que vous n’êtes plus tout seul, qu’il y a encore des personnes dans ce monde qui sont là pour vous épauler. Faites comme moi sans attendre que la machine s’emballe et faites appel à l’équipe compétente de Recours et Radiation, elle vous aidera et vous soutiendra dans toutes vos démarches.
J’aimerai que mon témoignage vous donne de la force et du courage, nous ne voulons plus voir des personnes tomber dans la dépression, intenter à leur vie…

UN TRES GRAND MERCI A TOI ROSE-MARIE.

Fifi et son mari
Avril 2013